Les 2 Alfred France 2020 – 90min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

0

1

3

0

0

3.3

4 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 23 jours

“Game of drones”

Alexandre est dans le rouge. Déçue, son épouse, sous-marinière, a plongé dans les abysses en lui laissant le soin de s’occuper de leurs deux bouts de chou. Chômeur, mis sous pression par son banquier, le papa esseulé doit accepter un poste de « reacting process » dans une jeune boîte dynamique qui refuse que ses employés aient des enfants.

Bienvenue dans un monde quasi d’aujourd’hui où les machines sont de plus en plus émotionnelles – les téléphones intelligents se « smackent » pour échanger leurs données et les voitures sans chauffeur deviennent caractérielles quand on ne « smile » plus – et les humains épuisés, de plus en plus mécaniques – finis le « bonjour » et le « salut », quand le « on » remplace le « je ». Sur les trottoirs de Paris, c’est le « game of drones », aussi nombreux que les crottes canines. Le franglais prédomine, ce qui freine toute communication. Quant au principe du « No child », rendant le travailleur corvéable à merci 24/7, il efface l’historique et avorte tout futur.

De quoi fuir et déprimer si la poésie lunaire des frères Poda n’existaient pas. Dans leur univers ubérisé, les cœurs imprègnent aussi les murs, on paie en claquettes ou se vend grâce à l’enluminure. Malgré la piquante Sandrine Kiberlain, il manque un peu du mordant provoc’ grolandais ou « dupontellien » pour tout emporter. Aussi le film gagne en douceur enfantine ce qu’il perd en efficacité comique et politique.

(6.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 23 jours


Eric2017

il y a 1 mois

Comédie sur les start-up où le langage anglicisme est utilisé en permanence pour se donner un genre. On sent très bien la pression qui pèse sur le personnel et, où chacun à peur de l'autre. Bruno Podalydès le démontre de manière brillante et les deux frères y jouent très bien. Quant à Kiberlain, encore une fois est brillantissime . Quelle merveilleuse actrice. C'est un film très agréable à voir. (G-25.06.21)Voir plus


Watchlist