CH.FILM

Tambour battant Suisse 2019 – 90min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

8

2

0

2

2

3.9

14 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Rosalie

il y a 15 jours

Quel ennui et que les comédiens jouent mal et de manière si théâtrale!


nina_tenod

il y a 20 jours

Juste un film original, qui nous avons eu beaucoup de plaisir à regarder comme toutes les personnes de la salle ! Immédiatement pris dans la cadence de la fanfare, ce film se déroule tambour battant, pas une seconde d'ennui, on est pris dans l'histoire, avec des rires et des émotions. Excellent !Voir plus

Dernière modification il y a 20 jours


Eric2017

il y a 3 mois

Que dire à part que dès les premières images j'ai senti que c'était bien un film suisse. Je n'ai pas du tout honte de notre cinéma, mais il faut avouer que nous avons un style bien helvétique et en ce qui me concerne il ne me plaît que très peu. Il y a l'histoire, Pascal Demolon et bien sûr Bideau qui font que je suis allé voir ce film. Au final c'est une bonne comédie qui à mon sens aurait pu être beaucoup plus hilarante. (G-15.06.19)Voir plus


seemleo

il y a 3 mois

Comédie Helvétique, tradition Valaisanne. Tambour battant met en exergue une spécificité locale basée sur l'amour des autochtones pour la musique matérialisée en fanfares. Certains villages déployaient deux et parfois trois orchestres de cuivre. Ceux-ci étaient (et sont toujours) autant d'émanation des partis politiques. Leur organisation pimentait la vie du bled et permettait à l'âme humaine d'exercer son esprit de tribu de manière ludique et sympathique. Le Valais est latin. Ces habitants sont aussi proche de l'Italie par leur mentalité et leurs mœurs que du sud de la France.

Sur ce terreau fertile, le réalisateur nous emmène à Saillon (Mouchoux dans le film) joli bourg médiévale, en 1970, lorsque le peule masculin donne le droit de vote cantonal à l'autre moitié cantonnée de l'humanité, une année avant son extension au plan fédéral.

Les éléments pour concocter une "comédie drôle et émouvante" sont bien trouvés.

L'ensemble est plutôt efficace, enlevé et le casting n'est pas mauvais. L'accent local ressort de temps en temps, et ce dosage entre phrasé standard et régional n'est pas si mal au bout du compte.

Le problème est ailleurs. Ce qui commence en comédie, continue en burlesque. Les dialogues sont souvent bâclés ou mal écrits, les situations et personnages caricaturaux. Le burlesque finit en grotesque où le trait par manque d'inspiration est trop appuyé. Le rire devient forcé. Un minimum de finesse et d'épaisseur psychologique nous auraient autorisés à croire un peu à l'émotion finale basée sur des ressorts déjà vu ailleurs en mieux.

De plus on ne peut s'empêcher de penser à "l'Ordre divin" qui parlait de l'émancipation des femmes et de la votation fédérale de 71. Oeuvre réussie et qui avait trouvé son public.

La comparaison confirme que les deux films ne concourent pas dans la même catégorie.

(Vu en avant première à Sion le 5 juin, en présence du réalisateur, des acteurs et figurants).Voir plus

Dernière modification il y a 3 mois


Watchlist