CH.FILM

Petite Soeur Allemagne, Suisse 2020 – 99min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

7

1

3

1

2

3.7

14 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“La chambre du frère”

Dramaturge en panne d’inspiration, Lisa est au chevet de son frère, Sven. Ce comédien allemand de renom est en proie à une leucémie agressive. Entre l’Allemagne et la Suisse, sa jumelle va tout faire pour l’aider à remonter sur scène.

Elle est née deux minutes après lui et restera à ses yeux pour toujours sa « petite sœur ». Pourtant, c’est aujourd’hui elle qui le porte, l’encourage, le réconforte et tente de le soigner en lui cédant sa moelle et son sang. Face à ces inséparables, une mère fantasque – la délicieuse Marthe Keller –, un régisseur pragmatique et un mari esseulé qui ne comprennent pas toujours. Ce théâtre de la vie a pour décors la Schaubühne de Berlin ou l’air chic et pur de Leysin. Il s’achèvera dans un ultime dialogue fraternel de toute beauté.

Après avoir libéré Michel Bouquet de sa Petite chambre, le duo helvétique aborde à nouveau une situation dramatique avec délicatesse. Leur approche de la maladie demeure humble et évite le torrent lacrymal. Malgré quelques artifices superfétatoires – un vol en parapente incongru, une tentative d’enlèvement – et des personnages masculins pas vraiment à la hauteur, survole une héroïne : dans le rôle de la cadette, Nina Hoss fait preuve à chaque instant de son grand talent.

7/10Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


vincenzobino

il y a 1 mois

Le pacte du loup
Lisa est auteur de théâtre et à quelques minutes près, la petite soeur de Sven, un exceptionnel comédien malheureusement atteint dans sa santé par une sorte de leucémie. Pas question pour cette battante mère de famille de l’abandonner, même si pour son mari Martin, important cadre, et leurs enfants, cela peut entraîner des sacrifices.
Le voici donc cet événement helvétique annoncé en lice pour les Oscars. Avec un sujet brûlant en cette année si sombre, l’expérience s’avère prestigieuse et bouleversante.
L’expérience inédite pour moi de devoir porter le masque durant la séance, provoquait une sorte d’anxiété mélangée à un aspect expérimental: il semble que je faisais sans m’en douter partie du décor.
Car effectivement entre Berlin, Olten... et les montagnes vaudoises de Leysin, l’expérience suggérée par Stephanie Chuat et Veronique Reymond nous marque au plus profond : entre des séquences douloureuses niveau médical et dispute de couple; des instants poétiques magiques et un final virtuose théâtral rappelant un conte célèbre, ce traité fratricide et sororal nous bouleverse et nous donnent un incroyable tonus en pensant tout simplement ceci : je suis toujours là.
Chef-d’œuvre à recommander vivement!!!!Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Watchlist