Kursk Belgique, France, Luxembourg 2018 – 117min.

Résumé

Kursk

genre
Drame

Pour bien comprendre le film Kursk, il faut comprendre la tragédie du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk. Pour cela, il faut remonter en arrière le 10 août 2000, lorsque le sous-marin, égalant deux fois la taille d’un Boeing 747 et fier étendard de la flotte russe supposé être « insubmersible », appareille pour prendre part à des manoeuvres en mer. Malheureusement, deux explosions issues de la cargaison vont propulser le monstre des mers dans les tréfonds des eaux arctiques de la mer de Barents.

Casting

Réalisateur

Date de sortie

Suisse All.: 11 juillet 2019

Romandie: 7 novembre 2018

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

vincenzobino

il y a 4 mois

Il faut sauver la patrie
Michail, Leo, Anton sont parmi les 70 membres d'équipage du Koursk, un sous-marin nucléaire russe engagé dans la mer de Barents pour un exercice de tir d'ogives nucléaires. Lorsque la salle des ogives explose et détruit le trois-quarts de l'édifice, les survivants tentent de survivre et sur terre, les secours d'entrer en scène. Mais lorsque l'Etat-Major russe refuse toute polémique et aide étrangère, quitte à froisser les épouses des marins, la mission s'avère délicate.
L'une des plus grosses catastrophes maritimes du XXIème siècle nous est proposée. Coproduction européenne (de l'Espagne à la Roumanie, en passant par la France et la Belgique et un réalisateur danois), l'on prenait le risque de détourner la vérité pour ne surtout pas froisser le grand-frère russe.
Craintes très vite estompées, la guerre cinématographique est bien déclarée et avec elle, une vérité plus que logique s'impose: la guerre froide n'est pas annihilée et ce, quelque soit le prix humain à payer.
Autant vous prévenir si vous seriez pro-russe, vous allez passer un très sale quart-d'heure tant l'incompétence des secours est mise à mal. Et lorsque l'ennemi veut collaborer pour privilégier l'humanité à la politique, le procès intenté au haut-commandement est cinglant et, à mon sens, indéfendable.
Vinterberg sait nous captiver comme peu d'autres: après la chasse et Festen, cette reconstitution sommes toute plus classique au premier abord nous touche et la place accordée aux familles russes est remarquable, la patte de Rodat, auteur d'il faut sauver le soldat Ryan étant passée par là.
Un casting de haut niveau, palmes à Von Sydow et Schoenaerts, une belle musique de Desplat et une ultime séquence révolutionnaire qui prouve que diriger une idée n'est pas du tout synonyme de popularité.
A recommander...Voir plus

Dernière modification il y a 4 mois


Watchlist

Séances Kursk

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 56 Films