Burning Corée du Sud 2018 – 148min.

Résumé

Burning

genre
Drame Mystère

Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, tombe par hasard sur Haemi, une ancienne voisine du quartier. Elle le séduit immédiatement mais plus tard, et alors qu’elle rentre d’un voyage en Afrique, Haemi lui présente Ben, un homme mystérieux qu’elle a rencontré là-bas. Dès lors, un étrange triangle amoureux s’installe et Ben avoue un étrange passe-temps ...

Casting

Réalisateur

Date de sortie

Suisse All.: 10 janvier 2019

Romandie: 29 août 2018

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

« Couleurs de l’incendie »

Jongsu, livreur qui se rêve écrivain, est alpagué par Hae-mi, une ancienne camarade. Devenue jolie, elle le séduit sans peine et lui confie la tâche de nourrir son chat, durant son séjour prochain en Afrique. A son retour, Hae-mi lui présente Ben, un homme avenant, rencontré là-bas.

C’est elle qui le reconnaît immédiatement. Lui qui la trouvait moche dans le passé a le regard hébété devant les réussites du temps et du bistouri. Il se laisse charmer par celle qui a faim de trouver un sens à la vie. Son cœur brûle. Mais Ben est de la ville, bien plus beau et si riche. Que fait-il auprès de ces deux âmes errantes, issues d’un autre milieu ? Un trio en déséquilibre qui s’échange un joint comme un baiser, avant de disparaître dans le soleil couchant.

Sans totalement bouleverser, la poésie coréenne intrigue et nous emporte. L’amour glisse et se fait inquiétant. Les couleurs de l’incendie qui réchauffaient, consument. Bleu violacé comme un ciel fragile, avant que ne tombent les ténèbres. Rouge passion comme le sang sur la lame brisant l’étreinte des amants. Jaune orange telle cette mandarine que l’on ne peut qu’imaginer. L’essentiel n’est pas de prétendre qu’elle existe, mais d’oublier qu’elle n’est pas. La force du désir et de l’illusion.

7/10Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Casper73

il y a 1 mois

Adapté, principalement, de la nouvelle du japonais Murakami Haruki « Les Granges Brûlées », ce film réalisé par le coréen Lee Chang-Dong nous offre une plume à ressort qui nous retient captifs plus de deux heures.

Un film d’une beauté âpre aux clés multiples porté par de jeunes acteurs talentueux. L’actrice Jeon Jong-Seo dont c’est le premier film, illumine le caractère solaire de Hae-mi. L’épisode de la mandarine est finement transcrit et fait écho au tracé de M. Murakami.

Corée du Sud. Hea-mi, jeune fille primesautière apprend le mime. Jongsu, modeste ouvrier et écrivain laborieux cite l’auteur Faulkner. Ben, morfondu à Gangnam, se fait des plats une offrande. Un triangle aux côtés inégaux, tant l’injustice sociale distillée en pointillés de graphite, gomme au regard l’isolement de chacun. Lorsqu’Haemi dont Jongsu est amoureux disparaît, Ben, suffisant, s’arroge le droit d’à peine sourciller. Cet homme à la beauté glacée confie à Jongsu qu’il a la manie de bouter le feu à des serres isolées dont plus personne ne prend soin. Son rythme : tous les deux mois. Consommer, consumer d’aucuns se volatilisent, ne laissant que papillons incandescents au cœur des cendres. Peut-être de ceux qui peuvent pousser à la folie ou à l’écriture.Voir plus


Watchlist

Séances Burning

Il n’y a aucune séance dans les régions sélectionnées.

Au cinéma à

Zinéma Lausanne

22:00

Salle 1 – VOST16/0A.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 49 Films