A Quiet Place - Sans un bruit Etats-Unis 2018 – 95min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

8

10

5

2

1

3.9

26 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

georges511

il y a 4 mois

1 seul mot: PUR GÉNIE ,MERCI .
TOUT Y EST INTELLIGENCE,SUSPENS,HORREUR,AMOUR,PEUR,MOMENTS PALPITANTS COMME RAREMWNT VUS SUR GRAND ÉCRAN.

DU PUR GRAND ART ET ENCORE MILLE MERCIS .

VIVEMENT LE PROCHAIN FILM QUI ME FERA DÉCOLLER DE MON SIÈGE,WAHOOOOOOOOW!!!!!

JE LE CONSEILLE Å TOUT LE MONDE.

COMMME UN AIR DE WALKING DEAD SUR GRAND ÉCRAN AVEC L'INTELLIGENCE EN +.

ULTRA RARE PAR LES TEMPS QUI COURENT

3 POUCES VERS LE HAUTTTTTTVoir plus


Itsame

il y a 5 mois

Acteurs convaincants et engagés, photographie léchée, premier acte élégant et original, MAIS:

Le film est bourré d'incohérences, ne suit ses propres règles que lorsque cela fait avancer le scénario, les personnages font des choses absurdes qui les mettent dans des situations invraisemblables, la jeune fille en particulier manque énormément de réalisme (pourquoi elle garderait dans ses oreilles un appareil qui lui fait entendre des bruits stridents aussi longtemps, et comment ne fait-elle pas certains liens?)

Certaines scènes, notamment avec la mère dans la salle de bains, mettaient en place un bon climat d'angoisse, mais le film a la fâcheuse habitude de tout résoudre par des jumpscares de bas niveau, et détruit complètement tout sentiment d'oppression et de malaise au passage.

Le troisième acte particulièrement faiblard est ponctué par la fin la plus plate que j'aie vue de mémoire récente dans un film d'horreur, et l'amène d'une façon maladroite et illogique (un micro de radio relié à des hauts-parleurs dans la même pièce, alors que tout le film se base sur le fait de ne pas faire de bruit? La fille sait exactement quel bouton tourner sur l'un des appareils pour monter le volume?)

Bref, un film plat et presque sans intérêt, malgré son concept initial intéressant et un cast très compétent, à un point où on croirait qu'aucun metteur en scène n'y a pris part. Dommage, car l'exposition du monde elle-même était adroitement introduite par les décors et le comportement des personnages dans le premier acte. Un gros gâchis de potentiel.Voir plus


vincenzobino

il y a 5 mois

Dans la maison
Plus d'une année que la famille Abbott est confinée chez elle, dans une maison au milieu de nulle part: la mère Evelyn, son époux Lee et 2 de leur 3 enfants, Regan et Marcus ne peuvent pas produire le moindre son sans risquer d'être tués par ces espèces d'arachides semblant avoir pris le contrôle de la planète. Mais n'ont-ils pas un point faible? Et l'enfant qu'attend Evelyn ne pourrait-il pas constituer leur salut.
Le voici donc ce phénomène outre-Atlantique débarquant chez nous. La bande-annonce semblait nous orienter sur un mixage Verhoeven-Shyamalan-Cronenberg. Et pourtant, c'est un nom surprise qui s'avère producteur exécutif, nous promettant une espèce d'Armageddon. Et avec brio.
Krasinski nous plonge en effet dans l'angoisse, de façon crescendo, et sans exercer un usage abusif du gore. Il nous offre un portrait de famille, prisonnière malgré elle, saisissant; nous permet de vivre une véritable expérience sonore, à tel point que les moindre pop-corns ou boissons consommées durant la séance nous poussent à mesurer le moindre geste. Et il nous offre un cours d'anatomie ORL, qui pourrait bien résoudre l'énigme.
Il peut surtout, en s'incluant dans le rôle paternel, compter sur un trio l'accompagnant impeccable, particulièrement Emily Blunt qui en a pourtant vu d'autres, mais surtout la jeune prodige Millicent Simmonds, qui rappelle Dakota Fanning dans ses deux premiers rôles forts.
L'on est totalement témoin des événements par la photographie excellente ainsi que la BO de Beltrami qui rappelle parfois Badalamenti, et même si l'issue peut quelque peu susciter débat au sens scientifique parlant, une part d'incertitude persiste encore. Signe d'une suite et d'une nouvelle rencontre du troisième type? L'avenir nous le dira.
A recommander...Voir plus


Casper73

il y a 5 mois

Le silence de la mère

Le couple Krasinski et Blunt signent un film d’horreur atypique.
En 2020, des créatures s’entendent à semer la panique en attaquant au moindre son. Une famille fragilisée par la perte d’un enfant tente de maintenir la communication sans mots dire à travers l’adolescence et l’âge tendre d’un bambin. Pour la maman enceinte, cette promesse de vie n’annonce, dans ces circonstances, que sourde inquiétude.
On apprécie l’écriture soignée du début du film et l’ambiance obligatoirement ouatée qui placent le spectateur dans l’expectative anxieuse du moindre choc. On passera sous silence, un acte parental final un peu téléphoné.Voir plus


CineFiliK

il y a 5 mois

“Les enfants du silence”

Dans ce monde décimé, les rares survivants n’échappent aux créatures venues d’ailleurs que par le silence. La famille Abbott, marquée par le drame, l’a bien compris et s’est organisée en conséquence. Mais Evelyn, la mère, va bientôt accoucher.

Il lui faudra résister à la douleur des contractions et taire au possible les pleurs de son nouveau-né pour ne pas être dévorée. Dans cette Amérique post-apocalyptique, si l’on vous entend crier, c’est que vous êtes déjà mort.

L’acteur John Krasinski signe un premier film plutôt efficace. Il ose le pari d’une première partie quasi muette, dans laquelle le moindre son devient une menace. Idéal pour un court-métrage, son scénario malin s’étiole sur la longueur, laissant place à des incohérences. Sans politiser son propos, il se concentre sur la famille. Ainsi use-t-il de l’horreur pour métaphoriser l’angoisse éprouvée par les parents de ne pouvoir protéger leurs chers enfants.

6.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 5 mois


Eric2017

il y a 5 mois

Un bon film à suspens, dans la pure tradition des films d'épouvante. (F-24.06.18)


Watchlist