Aux Yeux de Tous Etats-Unis 2015 – 111min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

2

2

5

4

2

2.9

15 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

bastre

il y a 6 ans

Je n'ai pas vu l'original argentin, mais malgré cela je n'ai pas eu besoin de faire de comparaisons pour trouver celui-ci nul à crever.
Le scénario est piteux et le suspens inexistant sauf pour la surprise finale, qui ne suffit pas à compenser l'ennui des presque 2 heures de film.
Comme le dit CinéFilik, Kidman est trop botoxée et Roberts un peu trop ''naturelle'' dans son rôle de maman policière...
A déconseiller vivement.Voir plus


CineFiliK

il y a 6 ans

Pensée du jour : Eyes wide shut

Ray et Jess, deux agents du FBI impliqués dans la lutte antiterroriste sont appelés sur une scène de crime à proximité de la mosquée qu’ils surveillent. Le corps violenté d’une jeune fille y a été retrouvé dans une poubelle. Il s’agit de Carolyn, l’enfant unique de Jess. L’enquête qui ne fait que commencer durera plus de 13 ans.
En 2010, Dans ses yeux (El secreto de sus ojos) de Juan José Campanella remportait l’oscar du meilleur film étranger. Avide de ce succès argentin, Hollywood se l’approprie aveuglément. Confrontant vengeance et justice, le scénario source loin d’être sans défaut n’en dégageait pas moins une intensité rare. Sans gommer les facilités fâcheuses de la version originale – un regard oblique sur une photo ne peut être que le propre de l’assassin et repérer un suspect dans un stade de 50'000 spectateurs paraît toujours aussi aisé –, sa relecture américaine multiplie les maladresses. Alors que le contexte de Buenos Aires reflétait l’histoire de tout un pays, le New York post -11 septembre affiché a tout de l’artifice opportuniste. L’idée d’avoir fait du veuf éploré, une mère dévastée était plus judicieuse. Mais, dans le rôle, Julia Roberts, moins "pretty woman" que jamais, conserve une aura d’étoile étiolée qui dessert le personnage tout comme celui de la procureure campé par Nicole Kidman, trop botoxée pour coller à l’ambiance. Du trio de luxe, c’est Chiwetel Ejiofor qui s’en sort le plus honorablement. Quant au grand final – l’un des plus terrifiants du cinéma de ces dernières années – ici rejoué, il s’écroule sous le poids de soulignements inutiles et d’une mise en scène inefficace. Un exemple de plus qui rappelle que le réchauffé n’est jamais de très bon goût.

5.5/10
twitter.com/cinefilik
cinefilik.wordpress.comVoir plus


danny888

il y a 6 ans

Oui, c'est bien ce que je pensais en voyant la bande-annonce et les titres anglais et français. Le film argentin dont parle Vincenzobino (Dans ses yeux) est un pur chef-d'oeuvre, et nous voilà dans la piètre contrefaçon, avec deux ou trois stars hollywoodiennes pour faire marcher le tiroir caisse. Passons.Voir plus


vincenzobino

il y a 6 ans

Mais quelle déception!!!
N'ayant vu que la bande-annonce et rien lu d'autre, cette dernière était assez captivante mais toutefois, le titre français du film en rappelait fâcheusement un illustre autre film argentin.
Et malheureusement, il s'agit d'un piètre remake, certes bien interprété mais dont on devine aisément chaque élément du récit (a une exception près).
Si vous avez vu le film susmentionné, ne perdez pas de temps sauf si vous êtes fan de Julia Roberts. Si tel n'était pas le cas, vous pouvez tenter l'expérience et ensuite visionner l'original. Vous ne pourrez que constater les dégâts et surtout le manque d'humour. A vous de voir...Voir plus


Watchlist