CH.FILM

Le cercle Suisse 2014 – 102min.

Le cercle

Critique du film

Le cercle

Critique du film: Pascaline Sordet

Zurich, fin des années 50. L'homosexualité, bien que légale, est toujours très mal vue et le Kreis - le Cercle -, une organisation clandestine, offre un rare espace de liberté et d'expression à ses membres grâce à ses publications, ses bals et ses amitiés. Le timide Ernst Ostertag y rencontre l'artiste de variété Röbi Rapp, dont il tombe amoureux. Les deux hommes vont tenter de vivre leur amour alors que les autorités resserrent leur étau sur l'organisation.

D'un côté l'histoire d'un mouvement, de l'autre une histoire d'amour. Entre les deux, le coeur du film balance. Le réalisateur semble hésiter entre son scénario et ses envies d'historique, aboutissant à une forme intermédiaire, ni vraiment documentaire, ni vraiment reconstitution. La faute à deux histoires passionnantes, qui peinent parfois à s'articuler, tant on aimerait en savoir plus sur chacune d'elle. La première, un morceau méconnu d'histoire suisse, raconte la lutte du Kreis pour l'émancipation des homosexuels, à travers ses publications clandestines et ses bals militants, jusqu'à son déclin sous les attaques répétées de la police zurichoise. Au sein de l'organisation se construit l'histoire d'amour de deux hommes qui deviendront les premiers Suisses à s'unir officiellement, en 2002. Le réalisateur Stefan Haupt évite habilement le travers identitaire pour se concentrer sur l'aspect humain de son histoire. Il s'attache aux difficultés d'Ernst avec son employeur et sa famille, sa volonté d'être lui-même, mais sans heurter personne, qui contraste avec l'attitude libre et revendicatrice de Röbi. La triste fin du Kreis contraste avec le happy-end romantique, la chronique militante avec l'histoire personnelle des amants. Mais ce qu'on retient du film avant tout, ce sont les passages mis en scène, remarquablement écrits et interprétés. Les interviews n'ajoutent que peu à la construction globale du film, même si Ernst et Röbi sont la mémoire vivante du mouvement d'émancipation gay en Suisse allemande.

18.11.2014

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

kenda1

il y a 4 ans

Ce film amène un éclairage ultra pertinent sur ce que signifie dans la réalité un glissement vers l'intolérance soutenue par l'état dans notre pays et ses effets sur la population incriminée.
Un très bon docu-fiction (bien réel)!
Si vous avez moins de 50ans, vous comprendrez pourquoi faire la fête dans la rue lors d'une Pride reste un acte vital. Si vous avez plus de 50ans, vous ferez connaissance avec une face cachée peu reluisante de la répression en Suisse. Dans tous les cas, vous passerez une excellente soirée avec un couple attachant qui travers les 70 dernières années.Voir plus


Autres critiques de films

La reine des neiges II

Hors Normes

Last Christmas

Hustlers