CH.FILM

Corpo celeste France, Italie, Suisse 2011 – 100min.

Critique du film

Corpo celeste

Critique du film: Agathe Tissier

A son retour en Italie après avoir vécu 10 ans en Suisse, une adolescente s'inscrit à des cours de catéchisme.

Il est bien difficile pour la jeune Marta, du haut de ses 13 ans, de retrouver ses racines dans le village du sud de l'Italie qu'elle regagne avec sa mère et sa soeur après une décennie passée en Suisse. Son inscription à des cours de catéchisme semble aux yeux de tous la meilleure idée pour l'insérer dans un groupe afin qu'elle s'y fasse de nouveaux amis. Mais l'église ne fait hélas plus recette auprès des jeunes, malgré l'installation d'un crucifix de néon et toute la bonne volonté prodiguée par une paroissienne pour apprendre l'histoire de Jésus sous forme des quizz projetés sur écran géant. Au cours de cette quête mystique, Marta va surtout être confrontée aux limites de la sainte parole qui s'arrête là où commencent les croyances populaires et les petits arrangements avec sa propre conscience...

Très joli tableau aux allures, par moments, de documentaire sur l'écart qui se creuse entre les générations. Les précédentes tentant en vain de retenir le temps en perpétuant tant bien que mal un enseignement religieux désuet aux nouvelles, tout en ignorant de suivre les préceptes pourtant appris par coeur. Alice Rohrwacher signe aussi le portrait d'une adolescente qui, tel un serpent, laisse sa mue sur la route parallèle au chemin de croix que lui propose sa communauté. Qu'on les cache sous des bâches plastiques lors de procession sous la pluie ou qu'on les ficèle sur la galerie de la voiture, les vestiges religieux ne manqueront pas de vous donner l'envie de décrocher un sourire et peut-être... le crucifix du mur.

01.03.2015

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

La bonne épouse

Yakari, La Grande Aventure