Shrek 4, il était une fin Etats-Unis 2010 – 93min.

Critique du film

Shrek Forever After

Critique du film: Constantin Xenakis

Une vie de famille barbante et une crise de la quarantaine font sombrer Shrek dans la déprime.

Une crise de la quarantaine et une vie de famille barbante font sombrer Shrek dans la déprime: entre les langes fétides de ses triplés hurlant à tout-va nés de son union avec Fiona, ses bains de boue constamment interrompus et les jeux éreintants avec la progéniture de son ami l'Âne, le plus célèbre des ogres verts regrette le temps où il menait une vie de célibataire et terrorisait toute la région au moyen de ses cris tonitruants. Raison pour laquelle il accepte l'offre du perfide Tracassin, à savoir passer 24 heures comme au bon vieux temps, ignorant toutefois le piège qui lui a été tendu: le Royaume Fort Fort Lointain n'est désormais plus que misère et désolation, alors que ses proches, Fiona - en guerrière féministe très "girl power" -, l'Âne et le Chat Potté (dont la bedaine lui a fait perdre toute agilité), n'ont pas la moindre idée de qui il est...

Quatrième et semble-t-il dernier épisode de la franchise Shrek dont les auteurs n'ont pas oublié de caresser dans le sens du poil le public parental venu accompagné leurs enfants en salles. Les références cinématographiques et musicales abondent et le message - bien conservateur - du film leur est clairement adressé: "cessez de vous plaindre de votre vie stressante, rien ne vaut une belle et nombreuse famille". Même si on est en territoire connu, ce dernier chapitre des aventures de Shrek s'avère souvent très drôle.

09.12.2012

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

kuroineko

il y a 8 ans

Pas le meilleur de la quadrilogie


crevette

il y a 9 ans

Le moins bon de tous...


rafalecjb

il y a 10 ans

Il aurait pu s'appeler "Il était temps"...


Autres critiques de films

Bob Marley: One Love

Ciao-Ciao Bourbine

Tout Sauf Toi

Madame Web