Rubber France 2010 – 85min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

17

11

21

11

7

3.3

67 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

kahrla

il y a 8 ans

surprenant, original, à voir


fanfan200

il y a 8 ans

étonnant


body67

il y a 8 ans

Film très bien réalisé et avec du suspens (façon "Duel" de Spielberg...). Particulartié de ce film, "tourné" avec un appareil photo reflex numérique...


chransel

il y a 8 ans

surprenant!


regororravan

il y a 8 ans

Ne loupez surtout pas le début du film... c'est le meilleur


dobe1

il y a 8 ans

Marrant. Gentil au fond. Plutôt lent (une qualité). Assez beau (mais un manque singulier de grâce). Une mise en abîme à des fins plus gaguesques que réflexives (pourquoi pas). Des références sans doute (mais très en deça quand même des grand film de l'ouest américain, même en se limitant à la période post-classique, qui semble la seule envisagée ici) (et plutôt en deçà d'autres films-remix) (mais sans démérité pour autant).<br><br>Voilà on en était là dans la vision du film, sans déplaisir, plaisant même, amusé de voir ça ici, ah si plus de film de la sorte pouvait sortir.<br><br>Puis on est tombé sur ça. Juste avant le générique une musique. Ce n'est en rien anodin, on sait que le réalisateur est d'abord un musicien, remixeur fameux (ou en tout cas reconnu). Et donc une musique ou un rythme de basse accompagne un air connu. C'est air connu nous est tombé dessus: il s'agit de la mélodie génialissime de mélancolie du jeu Final Fantasy (épisode VI). On ne va pas mentir, du jeu on ne connaît que l'introduction, mieux qu'un film ( http://www.youtube.com/watch?v=OU1W7b4B2tY ).<br>Le pire c'est qu'on ne sait pas quoi en penser.Voir plus


seemleo1

il y a 8 ans

Un film radical, déjanté au sens propre, roulant sur la dérision, le 14ème degré et la mise en abîme du cinéma. Pas de quartier donc dans l'appréciation : cela passe ou cela casse. Dans le cas de "Rubber", on est plutôt séduit par la maîtrise factuelle de l'ensemble et le talent jubilatoire du réalisateur. A ne point rater pour les cinéphiles endurcis et les amateurs d'humour débridé.Voir plus


Watchlist