Critique13. Februar 2018

«Phantom Thread» - La dernière révérence du Master!

«Phantom Thread» - La dernière révérence du Master!
© Universal Pictures International Switzerland.

Daniel-Day Lewis tire sa révérence avec une élégance folle. Dans les salles à partir du 14 Février.

En deux mots:

Dans le Londres glamour des années 50, le célèbre couturier Reynold Woodcock et sa sœur Cyril sont au cœur de la mode britannique, habillant la famille royale, les stars de cinéma, les héritières, les mondains et les dames dans le style reconnaissable de la Maison Woodcock. Les femmes défilent dans la vie de Woodcock, apportant à ce célibataire endurci inspiration et compagnie, jusqu’au jour où il rencontre Alma, une jeune femme au caractère fort qui deviendra rapidement sa muse et son amante. Lui qui contrôlait et planifiait sa vie au millimètre près, le voici bouleversé par l’amour.

© Universal Pictures International Switzerland.

La critique

Paul Thomas Anderson et Daniel Day-Lewis ont déjà travaillé ensemble en 2008 avec There Will Be Blood. Dix ans plus tard, les deux hommes se retrouvent pour livrer une œuvre d'une puissance thématique, narrative, musicale... époustouflante. Avec Phantom Thread, Paul Thomas Anderson offre aux spectateurs un film très personnel, aux nombreux sous-textes et aux infinis questionnements. Durant près de deux heures, le réalisateur de Magnolia et Inherent Vice, s'interroge sur l'inspiration et la création artistique.

«une mise en scène à couper le souffle, d'une délicatesse et d'une finesse hypnotisante...»

Au cœur de nombreuses scènes, il met en avant ce conflit entre l'artiste et sa muse : l'artiste est-il le maître de sa source d'inspiration ou la muse domine-t-elle le processus de création ? Dans Phantom Thread, il y a la sensation de voir Paul Thomas Anderson s'interroger sur sa propre carrière à travers Reynold Woodcock mais aussi qu'il parle de celle de Daniel Day-Lewis. L'acteur irlandais interprète ici son dernier rôle au cinéma avec la maestria qui a mené l'ensemble de sa filmographie (de My Left Foot à Lincoln). Porté par une mise en scène à couper le souffle, d'une délicatesse et d'une finesse hypnotisantes, Phantom Thread propose également toute une réflexion sur l'amour grâce au personnage d'Alma (sublime Vicky Krieps). Un questionnement qui trouve son paroxysme dans sa séquence finale vénéneuse, où la musique d'une puissance dramatique incommensurable et les jeux de regards intenses et troublants finissent par scotcher le spectateur au fond de son siège, essoufflé et suant, persuadé d'avoir vécu quelque chose de grand.

Note de la rédaction -> 5/5 ★

La bande-annonce

USA - 2017 - 130 Min. - Drama

Réalisateur: Paul Thomas Anderson (Oscar Nomination Beste Regie) (Oscar Nomination Bester Film)

Acteur: Daniel Day-Lewis (Oscar Nomination Bester Hauptdarsteller), Lesley Manville (Oscar Nomination Beste Nebendarstellerin), Vicky Krieps


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement