L’été dernier France, Norvège 2023 – 104min.

Résumé

L’été dernier

genre
Drame Thriller

Anne (Léa Drucker) est avocate. Elle recueille notamment des témoignages de jeunes filles ayant subi des abus sexuels. Elle vit avec son mari Pierre (Olivier Rabourdin) et leurs deux filles, âgées de six et sept ans. Un jour, l’arrivée de Théo (Samuel Kircher), fils d’un précédent mariage de Pierre, vient troubler la tranquillité de la famille bourgeoise. Ado de 17 ans, Théo traverse une phase difficile et se révèle passablement ingérable. Jusqu’à ce qu’un lien de confiance se tisse doucement entre Anne et lui, confiance qui va se transformer en sentiments plus… charnels.

Date de sortie

Suisse All.: 23 mai 2024

Romandie: 13 septembre 2023

Réalisation

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 5 mois

“Une liaison dangereuse”

Anne vit avec son époux Pierre et leurs deux fillettes adoptées. Dans leur demeure bourgeoise, ils accueillent Théo, le fils de Pierre, en proie à des difficultés scolaires. Ce garçon de dix-sept ans à peine va bientôt compromettre les sentiments de la maîtresse des lieux.

« Combien de verres as-tu bus ? », « Avec combien de garçons es-tu sortie cette année ? Plus ou moins de dix ? » et « Avec combien d’entre eux as-tu couché ? ». Aussi acérées que des lames, ses questions fusent et transpercent la figure éplorée de l’adolescente qui lui fait face. Avocate spécialisée dans la défense des mineurs, Anne sait bien qu’un tribunal est une arène. Autant préparer sa cliente à affronter le pire. Et pourtant, devant l’éphèbe, celle qui rassure tant bien que mal son mari en se disant gérontophile succombe au désir. Un corps nu, si mince, une caresse et ces trois points noirs tatoués, traces de lui dans la peau. L’envie de boire cet élixir de jeunesse est la plus forte. « Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder », disait Wilde.

Le dernier été de Catherine Breillat a l’odeur du soufre. Liaison dangereuse entre une quinquagénaire aguerrie et un damoiseau tête à claques. Même si les ébats interdits sont filmés avec pudeur, la caméra se concentrant sur les visages et le souffle qui s’accélère, le malaise se ressent. Après l’extase, le plan dure et les yeux se ferment. Mais le plus déstabilisant reste la réaction de cette femme acculée sur la chaise de la vérité. Sans trembler, elle se redresse, tient fermement le regard de l’homme qui l’accuse et, par déformation professionnelle, retourne ses propos à son avantage. Qu’il est si facile de le manipuler. Ainsi ce personnage campé avec une audace monstrueuse par Léa Drucker prend une tout autre allure. Dans son fourreau blanc et ses escarpins taillés comme des pics à glace, la blonde épine, cigarette ou verre à la main, retrouve ses instincts primaires. Si le sang ne coule pas, il imprègne de rouge ses étoffes quand il s’agit de se défendre jusqu’à la garde. Par crainte de tout perdre, Anne s’enfonce dans le mensonge et entraîne en son cœur un complice moins effacé qu’il n’y paraît. Dans un plan final, magnifiquement pervers, seule leur alliance résiste encore à la nuit silencieuse.

(7/10)Voir plus

Dernière modification il y a 4 mois


Watchlist

Séances L’été dernier

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Dès à présent dans les salles 6 sur 51 Films