Critique7. November 2017

«Seven Sisters» - Dystopie classique mais service assuré

«Seven Sisters» - Dystopie classique mais service assuré
© Impuls Pictures AG

Dans un futur, sept sœurs vivent cachées. Un film de science-fiction avec Noomi Rapace.

L'histoire

2073 - Face à une surpopulation inquiétante, le gouvernement dirigé par Nicolette Cayman a mis en place une politique de l’enfant unique. Le Bureau d’Allocation des Naissances est ainsi chargé de veiller au respect de la loi, grâce à un système de surveillance rigoureux qui permet de trouver tous ceux qui tentent d’avoir plusieurs enfants. Mais Terrence Settman a trouvé une parade pour garder secrète l’existence de ses sept petites filles : nommées selon les sept jours de la semaine, elles partagent une identité officielle à l’extérieur, simulant l’existence d’une seule femme, Karen. Mais tout s’effondre lorsque Lundi disparaît dans de mystérieuses circonstances…

La critique

Après les zombies nazis de Dead Snow et le conte pour enfants Hansel et Gretel revisité sous forme de film d’action bête et méchant, Seven Sisters est presque le film de la maturité pour le réalisateur Tommy Wirkola, d’ordinaire intéressé par le second degré. Sans réinventer le genre avec une histoire classique de dystopie qui rappelle notamment Soleil vert de 1973, le cinéaste s’applique ici à raconter l’aventure rocambolesque mais touchante de sept sœurs dans un futur cauchemardesque. Avec l’excellente Noomi Rapace qui assure le service avec sept rôles, et même Glenn Close et Willem Dafoe qui apportent une dimension à des personnages en arrière-plan, il parvient à mener tambour battant son récit porté par une dose d’action, de suspense et de surprises parfaitement divertissantes. Il se heurte néanmoins au mur de la mesure, Seven Sisters succombant peu à peu aux scènes faciles et grosses ficelles.

Noet de la rédaction -> 3/5 ★

La bande-annonce


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement