Critique8. November 2017

«Hounds of love» - Un thriller sordide et profond !

«Hounds of love» - Un thriller sordide et profond !
© Praesens-Film AG

A la fois thriller sordide et profond portrait psychologique, Hounds of Love est une nouvelle petite perle du prometteur cinéma contemporain australien.

L'histoire

Australie, été 1987. Un soir, alors que la jeune Vicki Maloney se rend à une soirée, elle est abordée dans la rue par Evelyn et John White, deux trentenaires qui l’invitent chez eux. Sur place, elle comprend qu’elle est tombée dans un piège. Séquestrée, sa seule chance de survie sera d’exploiter les failles du couple…

La critique (par Alexandre Janowiak)

Depuis quelques années, le cinéma Australien revient peu à peu sur le devant de la scène avec des oeuvres radicales telles que Les Crimes de Snowtown ou Animal Kingdom. Pour son premier film, Ben Young n'impressionne pas autant que ses compatriotes Justin Kurzel et David Michôd. Cependant, le jeune cinéaste réalise un long-métrage d'une efficacité redoutable notamment grâce à son trio principal de personnages particulièrement complexes. Ainsi le simple thriller de kidnapping se révèle être un puissant portrait psychologique des âmes torturées de notre monde.

«une ambiance malsaine déconcertante...»

Si la mise en scène de Ben Young manque parfois d'intensité et que le récit s'étire un peu trop, l'ensemble est boosté par une ambiance malsaine déconcertante et surtout d'excellents comédiens : Stephen Curry terrifiant en ravisseur et manipulateur ou la jeune et touchante Ashley Cummings. De quoi forger de nombreux espoirs pour son deuxième film prévu pour 2018 : Extinction. Dans ce thriller de science-fiction, un père qui cauchemarde à l'idée de perdre sa famille verra ses craintes devenir réelles lorsque la Terre sera envahie par une force armée dont le seul objectif est la destruction.

Note de la rédaction -> 4/5 ★

La bande-annonce


Commentaires 0

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement