Xavier Beauvois

Director

Date de naissance:

20.03.1967

Xavier Beauvois est un acteur, réalisateur et scénariste français, né le 20 mars 1967 à Auchel (Pas-de-Calais).

Biographie

Xavier Beauvois est le fils d'un préparateur en pharmacie et d'une professeure, installés dans le nord de la France. Le jeune garçon découvre le cinéma grâce à l'historien du cinéma Jean Douchet, venu faire une conférence à Calais. Beauvois abandonne le lycée en classe de terminale, s'installe à Paris, multiplie les rencontres et échoue au concours de l'IDHEC (devenue aujourd'hui la Fémis). Autodidacte, le cinéaste déclarera que son échec au concours n'avait pas remis en question son désir de faire des films, rajoutant que ce qu'on lui avait alors demandé « n'avait rien à voir avec l'art de faire son film. Ne pas être à la hauteur m'était absolument indifférent » (le cinéaste est depuis devenu un intervenant régulier à la Fémis, au sein de laquelle il enseigne la direction d'acteurs). Xavier Beauvois parvient alors à obtenir un agent, en la personne de Dominique Besnehard, fait la connaissance de Serge Daney et obtient une bourse de pensionnaire à l'Académie de France à Rome en cinéma. Il devient stagiaire mise en scène sur Mon cas, du cinéaste Manuel de Oliveira et réalise en 1986 son premier court-métrage, intitulé Le Matou. Il continue le travail d'assistanat les années suivantes, notamment sur Les Innocents d'André Téchiné, réalise des reportages pour M6 et commence l'écriture de son premier long métrage, Nord, sorti en 1991. Xavier Beauvois interprète le rôle principal de ce film en grande partie autobiographique. Le film obtiendra un certain succès auprès de la critique et raflera deux nominations aux César (meilleur premier film et meilleur espoir masculin) ainsi que le prix Jean Vigo. Son deuxième long-métrage, N'oublie pas que tu vas mourir, obtient le prix du jury au festival de Cannes 1995. Pour le film, Xavier Beauvois ira jusqu'à se faire arrêter par la police et à s'engager à Mostar parmi les combattants pour documenter son travail. Les Cahiers du cinéma, qui avait défendu son premier film à sa sortie, confirme son jugement et compte Beauvois parmi « les rares cinéastes d'importance issus du "jeune cinéma français" des années 90 ». Parallèlement, Beauvois poursuit une carrière de comédien, entamée sur quelques courts-métrages, en tournant sous la direction de Jacques Doillon (Ponette), de Bernard-Henri Levy (Le Jour et la nuit) ou de Philippe Garrel (Le Vent de la nuit). Son troisième film, Selon Matthieu, réunit Benoît Magimel et Nathalie Baye. Cette dernière tiendra le rôle principal de son quatrième long-métrage, Le Petit Lieutenant, qui obtient 5 nominations aux Césars, dont celle du meilleur réalisateur. Son cinquième long-métrage, Des hommes et des dieux est présenté au festival de Cannes en 2010 où il reçoit un accueil très chaleureux de la part de la critique et qui lui vaut le Grand Prix du Jury.


Ce texte est basé sur un article de l'encyclopédie libre Wikipedia et est disponible sous licence GNU pour documentation libre. Une liste des auteurs est disponi