La Dégustation France 2022 – 92min.

Critique du film

L’ivresse des sentiments

Critique du film: Maxime Maynard

Après L'Étudiante et Monsieur Henri en 2015 et Venise n'est pas en Italie en 2019, Ivan Calbérac adapte pour la troisième fois l’une de ses pièces de théâtre pour le grand écran. Un projet séduisant, pour un aboutissement mitigé.

Hortense, sage-femme et célibataire endurcie, partage sa vie entre sa mère, le bénévolat et la paroisse. À la recherche d’une bouteille de vin de qualité, elle entre dans le magasin de Jacques, caviste au bord de la faillite. Intriguée par cet homme bourru, elle s’inscrit à son atelier de dégustation.

Avec La dégustation, Ivan Calbérac présente une comédie romantique sans prétention qui, malheureusement, perd rapidement de son mordant. Pourtant, ce n’est pas l’humour qui manque. Des dialogues délectables, propres à l’art de la scène, s’enchaînent à notre grand plaisir. Mais c’est dans sa recherche d'une certaine profondeur que le long-métrage s'égare. Ainsi, malgré toute la merveilleuse énergie de Mounir Amamra en apprenti caviste, la thématique sociale sent le réchauffé. De même, les moments les plus dramatiques émeuvent à grande peine et cassent le rythme d’une œuvre jusque-là appréciable. Heureusement, nous pouvons toujours nous laisser porter par les charmants et pittoresques décors urbains de la ville de Troyes et l'agréable performance de la distribution.

Nommée dans quatre catégories aux Molières 2019, dont celle de la meilleure comédie, où elle sort vainqueur, la pièce de théâtre à l'origine du projet est un joli succès. Pour son adaptation dans les salles sombres, Ivan Calbérac, metteur en scène puis réalisateur, s’entoure des mêmes interprètes. Ainsi, plantée et épanouie grâce à maintes répétitions théâtrales, l’alchimie qui embrasse la troupe est évidente. Et c’est autour de cette véritable connexion que se construit tout le film. Avec naturel, Isabelle Carré et Bernard Campan évoluent, se découvrent, s’apprivoisent. Un plaisir indéniable qui sauve à peine une œuvre irrégulière et bancale, alourdie de bons sentiments.

08.09.2022

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 2 mois

Ce film ne casse pas la baraque comme on dit, mais le duo Campan-Carré fonctionne parfaitement. Lui bourru, caviste et Elle un côté bigote en amoureuse. Ce film n'a aucune prétention, le scénario est cousu de fil blanc mais j'en suis ressorti conquis. C'est léger, tendre et c'est une belle histoire de rencontre que je dirais "normale" à l'heure où les réseaux sociaux les tuent totalement. Un très bon moment de cinéma simple où en plus on y rit. (G-10.09.22)Voir plus


Autres critiques de films

Black Panther: Wakanda Forever

Le Menu

Le Chat potté 2: La dernière quête

She Said