Rifkin's Festival Italie, Espagne, Etats-Unis 2020 – 92min.

Critique du film

Rifkin's Festival

Peter Osteried
Critique du film: Peter Osteried

Les controverses autour de Woody Allen ont rendu ardue la commercialisation de ses œuvres aux États-Unis. Cependant, grâce aux producteurs européens, le cinéaste continue à tourner. Réaliser en 2019, Rifkin's Festival arrive enfin dans nos salles. Un film complexe et chaleureux, qui honore et célèbre le cinéma européen.

Romancier raté et professeur de cinéma, Mort Rifkin (Wallace Shawn) visite le Festival du film de San Sebastian avec sa femme Sue (Gina Gershon), qu’il soupçonne d’infidélité. Fasciné par Jo (Elena Anaya), docteure locale, il se met à la recherche de nouvelles raisons de la consulter. Et dans une ambiance de rêves éveillés qui s'inspirent de grands classiques du cinéma européen, Mort réfléchit à ses relations.

“Rifkin’s Festival” se développe bien lentement, mais cette lenteur est contrebalancée par une présence chaleureuse de cœur, de flair et de charme. Les hommages aux grands classiques offrent de ravissantes séquence. Christoph Waltz présente un merveilleux tribut au film suédois “Le septième sceau" d'Ingmar Bergman.

Les performances de la distribution sont justes, mais il devient clair que l’odeur du scandale entourant le réalisateur limite le choix d’acteurs et d’actrices de premier plan. Des visages connus apparaissent pourtant en arrière-fond. L’humour est généralement léger, malgré une plaisanterie flatulente, corps étranger dans le long métrage.

Moins incisif que nombre des œuvres passées du réalisateur, “Rifkin’s Festival” reste un agréable exercice de style, un beau film, qui aurait toutefois gagné à voir Woody Allen prendre place devant la caméra, pour incarner avec plus de facilité un protagoniste nerveux.

Mais le grand maestro des névroses ne veut sans doute plus jouer et "Rifkin's Festival" reste une œuvre agréable, attractive pour tout adepte des classiques du cinéma européen.

(Adapté de l'allemand par Maxime Maynard)

11.02.2022

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Bullet Train

Les Minions 2: Il était une fois Gru

Thor: Love and Thunder

Krypto et les Super-Animaux