Sang froid Royaume-Uni 2019 – 118min.

Sang froid

Critique du film

Humour noir pour justice sanglante

Sven Papaux
Critique du film: Sven Papaux

Les souvenirs sont encore frais en évoquant le polar norvégien Refroidis, sorti en 2014. En 2019 et toujours avec le même réalisateur Hans Petter Moland aux commandes, place à la version américaine. Un remake où Liam Neeson remplace Stellan Skarsgård dans le rôle principal.

Un vrai baroud meurtrier, une folie assassine pour un homme réputé pour son calme et sa dévotion. Élu citoyen de l’année, un homme discret qui déblaie les routes sans piper mot. Même sa femme peine à lui tirer les vers du nez. Une vendetta solitaire qui provoque même une guerre des gangs dans une station de ski huppée du Colorado où la criminalité frôle les 0%. Et c’est bien connu, les apparences sont souvent trompeuses. Derrière les agissements du furieux Coxman, Hans Petter Moland mêle plusieurs sous-intrigues : le torchon brûle entre deux gangs - le cartel de Viking et les frères amérindiens de White Bull - et l’enquête menée par la novice Kim Dash (Emmy Rossum). Ces deux autres pistes, habilement intégrées dans le parcours sanglant de Coxman, amènent un autre relief à l’histoire. Et ces différents chemins de traverse vont se rejoindre pour dessiner les contours d’un affrontement final obligatoirement explosif.

Un humour noir - très nordique - appréciable, Sang froid est un thriller glacial dans le propos, mais étonnamment drôle dans son exécution. Des blagues piquantes, où l’extrême violence passe presque pour de l’ironie, un peu à la manière d’un Martin McDonagh (3 Billboards, les panneaux de la vengeance). Le sang gicle, les dents volent, les armes à feu grondent. La poudre à canon se mélange au sang, et Liam Neeson, très bien, retrouve un rôle typiquement fait pour lui. Divertissant, souvent drôle, sans prétention, joliment mis en scène par Moland et illustré par la photographie rigide de Philip Ogaard, Sang froid est un contre-pied du cinéma d’action classique. On se surprend à rire alors que les gens trépassent tour à tour.

En bref !

Ses dialogues, ses personnages, ses pierres tombales (vous comprendrez en voyant le film), Sang froid ne lésine pas sur les moyens, montre patte blanche pour user pleinement son matériau de base. Sans être transcendant, mais porté par un Liam Neeson vieillissant mais indéboulonnable, et un excellent Tom Bateman, Sang froid est une combinaison entre divertissement efficace et méchanceté gratuite. Un bon équilibre.

27.02.2019

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 9 mois

Ce film se regarde sans vraiment de passion, car il manque totalement d'originalité. Liam Neeson se retrouve dans un énième film de vengeance et celui-ci n'est de loin pas le meilleur. Quelques moments d'humour noir où les spectateurs rient, mais ce n'est pas un film qui restera dans ma mémoire. (F-03.03.19)Voir plus


Casper73

il y a 9 mois

The ballad of buster Moland

Avec un petit air de Fargo à la réalisation bicéphale, Sang froid de H.P. Moland ne démérite pas.
Sans avoir vu Refroidis, ce cocktail bloody bien dosé met en valeur le mutique Liam Neeson face à la mort de son unique fils. La vengeance glaçante de ce père tranquille fera s’affronter un petit monde de la poudre nuancé par les codes claniques. Ici, l’humour se marie à la violence pour nous tracer la veine d’un noir conte hiémal.Voir plus

Dernière modification il y a 9 mois


Autres critiques de films

La reine des neiges II

Hors Normes

Last Christmas

Hustlers