CH.FILM

Z'Alp Suisse 2013 – 102min.

Critique du film

Z'Alp

Critique du film: Hela Khamarou

Réalisé par Thomas Rickenmann, ce documentaire suisse s’aventure dans les Alpes pour suivre trois familles de bergers qui chaque année, à l’arrivée de l’été, doivent accomplir le même rituel accompagné de ses traditions, celui de la montée éprouvante de leurs troupeaux dans les alpages pour la transhumance estivale. Chacune de ces familles a ses propres traditions, mais pourtant elles sont toutes soumises à une seule et même loi, celle du beau ou mauvais temps qui régit ce voyage. Il n’y a pas de calendrier fixe, c’est la nature qui dicte le moment de l’inalpe. Les bergers doivent ainsi parfois s’armer de patience pour attendre au printemps que la neige fonde car c’est la nature qui est aux commandes. Des préparatifs longs et contraignants à l’arrivée dans l’alpage, il arrive parfois que le chemin soit semé d’embuches.

Ce film aux images époustouflantes des Alpes met à jour le rude travail de ces bergers – jeunes et moins jeunes – qui vivent au rythme de la nature afin de mener à bien leurs troupeaux jusqu’aux pâturages d’été, au cœur du massif montagneux. Face à la caméra, ces familles racontent cette aventure, sans se rendre compte de la difficulté de l’épreuve. De génération en génération, ils accompagnent les bêtes, à travers des chemins sinueux et parfois dangereux. Pourtant, c’est un moment d’euphorie pour chacune d'elles car elles prennent résidence à des milliers de kilomètres d'altitude pour la plus belle saison de l’année. Nous sommes loin de la modernisation agricole. Les machines sont peu présentes, tout se fait à la force des bras.

Au gré de la météo, le réalisateur nous fait ressentir l’excitation des familles et l’adrénaline que provoque cette aventure. Mais parfois, certaines bêtes meurent lors de la montée. Fatigue, faim, ou chutes, les raisons peuvent être nombreuses mais la perte d’un animal est toujours aussi douloureuse.

Ce documentaire adopte le rythme de ces troupeaux. Rickenmann filme le temps qui passe, l’arrivée du printemps lorsque la nature s’éveille et la vie recommence. C’est une ode à la nature, aux traditions, ainsi qu’au courage de ces familles.

22.09.2014

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

La bonne épouse

Tenet