CH.FILM

Gloria! Italie, Suisse 2024 – 107min.

Critique du film

Tout est musique

Cornelis Hähnel
Critique du film: Cornelis Hähnel

Musique et cinéma vont de pair, mariés devant l’éternel depuis le cinéma muet et ses pianos endiablés. Que serait «Titanic» sans Celine Dion ou «Pulp Fiction» sans le légendaire concours de twist sur les riffs de Chuck Berry? Pour son premier long métrage, l’actrice et compositrice Margherita Vicario reprend à sa manière le flambeau de cette longue tradition et explore le pouvoir de la musique dans «Gloria!».

1800, du côté de Venise. À l'Institut Sant'Ignazio, orphelinat et conservatoire pour jeunes filles, Teresa, que tout le monde appelle “la muette”, vit comme servante. La visite du Pape est imminente et alors que les autres filles se consacrent à l’art et aux études, elle s’emploie aux tâches les plus ingrates. Mais un soir, Teresa découvre un étonnant piano-forte à la cave et, bientôt, les pensionnaires se retrouvent en secret pour déployer et vivre leur passion pour la musique.

Présentée en Compétition au dernier Festival de Berlin, cette coproduction italo-suisse est dédié aux femmes compositrices (méconnues) dont la gloire et la reconnaissance se sont envolées avec le temps. Chanteuse, compositrice et actrice italienne, Margherita Vicario nous raconte ce drame historique avec une urgence créative singulière à mesure que la musique émerge de l’ordinaire. Vicario nous en donne un aperçu quand le raffut des tâches domestiques se transforment en envolés rythmiques dans l’esprit de Teresa.

«Gloria!» a sa propre sève, sa propre vie. Tout y parait frais et s’oppose à une approche poussiéreuse alors même que la photographie nous renvoient aux œuvres de Vermeer. C’est sans doute son style si féroce qui le rend si moderne. Vicario s’offre même des élans de pop-culture dans un mélange étonnant à la croisée de «Sister Act», «High School Musical» et «Amadeus». Voilà certainement la recette de ce qui fait de «Gloria!» une œuvre à part. Si certain.es trouveront le récit un peu kitch et cliché, faudra-t-il néanmoins se laisser porter pour découvrir un film sophistiqué, qui fait résonner l’écran avec intelligence et un sens particulier du rythme et de la musicalité.

(Traduit de l'allemand)

10.06.2024

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 27 jours

C'était un très agréable moment. Ce film rend hommage à ces femmes compositrices dont les oeuvres ont été largement pillées par les hommes. C'est aussi la "naissance" du Piano-Forte dont l'église du XVIII ème siècle ne voulait rien savoir. Une mise en scène qui m'a beaucoup plu et une actrice Galaatéa Bellugi excellente. (G-13.06.24)Voir plus


TOSCANE

il y a 1 mois

Venise au 18ème siècle. Une très belle histoire. Un film qui ressemble parfois à un tableau de Vermeer. La lagune vénitienne d’une beauté magnifique. Margherita Vicario connait la musique et nous transmet son langage universel. C’est un premier film. Sans doute avec quelques défauts diront les puristes. Mais moi j’ai reçu un coup au cœur, joyeux, comme toutes ces jeunes femmes musiciennes, insolentes mais très douées. Très belle découverte. Et puis j'adore l'italien de Venise !Voir plus


Autres critiques de films

Ciao-Ciao Bourbine

Le Médium

Maison de retraite 2