CH.FILM

Röbi s'en va Suisse 2023 – 84min.

Critique du film

S'entendre avec la Grande Faucheuse

Irene Genhart
Critique du film: Irene Genhart

Atteint d’un cancer, Robert Widmer-Demuth, dit Röbi, doit faire face à sa propre mortalité. Durant les derniers mois de sa vie, les zurichois Heidi Schmid et Christian Labhart l’accompagnent.

Röbi en est parfaitement conscient: atteint d’un cancer du poumon féroce, il ne lui reste que peu de temps à vivre. Il ne veut ni chimiothérapie ni radiothérapie. Accompagnés de leur caméra, les cinéastes Heidi Schmid et Christian Labhart le suivent dans son quotidien et capturent l’évolution de son déclin physique. Entouré de ses amis et de sa famille, Röbi profite de ses derniers instants.

Pour étayer les souvenirs évoqués lors de discussions, les réalisateurs accompagnent leur film d'archives vidéos tournées par le protagoniste, ainsi que de photos tirées d’albums de famille. À l’écran, la région de Robenhauser Ried, où Röbi avait l’habitude de se balader avec son chien, s’étant au son de poèmes qu’il a lui-même écrits.

Portrait d’un être à part, au style de vie alternatif, et proche des engagements sociaux d’Ernst Sieber, «Röbi s’en va» se fait réconfortant lorsqu’il célèbre l’existence d’un sacré personnage. Si ce dernier a connu de nombreux instants de souffrance, la joie qui l’accompagne grâce à son entourage est palpable. Face à sa mort prochaine, qu’il a renommée “frère”, son courage est superbement étonnant. Un regard rempli de philosophie sur la condition humaine.

30.05.2024

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Ciao-Ciao Bourbine

Le Médium

Maison de retraite 2

Les Giacomettis