Mon Crime France 2023 – 102min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

3

7

6

0

0

3.8

16 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Cris

il y a 1 mois

Un très bon moment de cinéma français


geradupo

il y a 2 mois

Film jubilatoire! Les dialogues sont savoureux, l’intrigue cocasse et bien ficelée, les costumes des années 30 magnifiques et les acteurs excellents! Les deux actrices principales en tête et Huppert est géniale (aussi!) dans une comédie.


vincenzobino

il y a 2 mois

4.25: La divine comédie
Madeleine Verdier a-t-elle tué un célèbre producteur? Cette jeune actrice débutante dans le Paris de 1935 aurait-elle été jusqu’à se débarrasser de cet homme ayant tenté d’abuser d’elle? Aucun doute pour le juge Rabusset, mais tant son avocate et amie Pauline, que sa future belle-famille est persuadée que de cette affaire, une certaine célébrité pourrait en ressortir. C’est sans compter sur Odette Chaumette, la star des planches.
Le voici ce retour de Ozon avec cette très attendue adaptation de la célèbre pièce éponyme inédite pour ma part. Je m’y rendais après une journée en demi-teinte niveau concentration, cette adaptation s’avère le parfait remède.
Il n’y a effectivement pas de génie à rechercher mais juste d’une part à se faire plaisir en se détendant et surtout à trancher sur ce duel de débrouillardise frauduleuse.
Avec un tonus exquis des comédiennes et un cabotinage théâtral délicieux des comédiens; avec une impression de vivre et la période correspondante et le déroulé de la pièce comme témoin, cette illustration de l’inégalité homme-femme et du rôle divin permettant une contrepèterie à un récent opus de Ozon sur la grâce divine vous fera le plus grand bien.
A recommanderVoir plus

Dernière modification il y a 2 mois


CineFiliK

il y a 2 mois

“Deux femmes”

Bouleversée, la jeune Madeleine Verdier s’échappe de la villa avec piscine du producteur Montferrand. A sa colocataire Pauline, avocate de formation, elle raconte que le mufle a exigé d’elle des faveurs déplacées en échange d’un rôle mineur dans l’une de ses pièces. C’est alors que l’inspecteur Brun toque à la porte pour annoncer que l’homme a été retrouvé mort, une balle dans la tête.

Deux filles fauchées dans le Paris de 1935. Avec sur leur dos, un logeur à bout, un fiancé maladroit, un enquêteur peu scrupuleux et un juge avide de boucler l’affaire rapidement. Afin de s’en sortir, les belles, moins potiches qu’il n’y paraît, utilisent la tête et leurs jambes pour séduire les jurés masculins et retourner l’opinion publique. Ainsi, le tribunal devient une Comédie-Française aux élans féministes. La défense écrit les tirades que l’accusée, tragédienne exaltée, déclame. Le crime leur va si bien qu’il en devient objet de gloire et monnaie d’échange. Au point de mélanger moralité et duplicité.

François Ozon s’amuse et nous aussi. Lever de rideau, artifices colorés et mise en abyme permettent à ses comédiens majeurs d’entrer en scène. André Dussollier en beau-père crédule, Fabrice Luchini distribuant des meurtres à qui voudrait les endosser et Isabelle Huppert, actrice du muet volubile, qui retrouve quelques-uns des traits d’Augustine dans 8 femmes. Même Dany Boon et son accent incongru se distinguent. Face à cette distribution étoilée, la nouvelle génération est emmenée par Nadia Tereszkiewicz et Rebecca Marder, loin d’être de mauvaises graines. Dans cette ambiance de boulevard kitsch et suranné, les mots échangés sur les rapports entre les sexes, l’émancipation et la sororité résonnent encore aujourd’hui.

(7/10)Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


Eric2017

il y a 2 mois

Le nouveau François Ozon est arrivé et encore une fois c'est une réussite totale. C'est sa énième adaptation d'une pièce de théâtre et quel régal. Tant dans le casting qui comporte de nombreux "seconds" rôles que dans la reconstitution. L'ensemble reste très théâtral et c'est une vraie réussite. Luchini-Dussollier-Boon-Boyer-Prévost-Lapersonne-Buyle etc..ils sont tous excellents sans bien sûr oublier les deux héroïnes Tereszkievicz fraichement récompensée et Marder, toutes les deux merveilleuses. Et puis il y a les quelques scènes en n/b qui m'ont fait penser à Sacha Guitry. Mais la cerise sur le gâteau, comme le dit très bien TOSCANE ci-dessous, c'est l'arrivée pétaradante d'Isabelle Huppert qui fait prendre au film une autre dimension. Elle le sublime par l'interprétation, de son rôle d'actrice oubliée. Bref, ce dernier grand cru de François Ozon est une pépite et est à voir. (F-13.03.23 et M-26.03.23)Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


TOSCANE

il y a 2 mois

Jubilatoire, délicieux, des acteurs formidables, facétieux, tous aussi excellents les uns que les autres.
Quant aux actrices, idem, plus la nouvelle égérie de François Ozon qui a reçu le César du Meilleur espoir. Mais le meilleur du meilleur, la grande surprise, c’est l’arrivée pétaradante d’Isabelle Huppert, dans le rôle d’Odette Chaumette, amatrice de saucisse et de bière, au milieu de tout ce monde hypocrite et distingué.. Magistrale. Sans oublier les décors somptueux inspirés du BAUHAUS : meubles, acajou, robes soyeuses, coiffures, tableaux, tout est art et élégance. Je ne dévoile pas davantage le scénario, courrez-y !Voir plus


Watchlist