Le secret de la cité perdue Etats-Unis 2022 – 112min.

Critique du film

Parodie au cœur de la jungle

Christopher  Diekhaus
Critique du film: Christopher Diekhaus

Sandra Bullock et Channing Tatum marchent dans les pas de Kathleen Turner et Michael Douglas dans Romancing the Stone. Le secret de la cité perdue est à la fois un hommage et une manière de s’amuser de certains clichés.

Côté cinéma d’aventures, les histoires intelligemment écrites et dotées d'une réelle profondeur émotionnelle ne sont pas légion. Les films prétextant souvent une réalisation légère pour plonger leurs protagonistes dans des décors exotiques et une myriade de situations ubuesques. Dernier spécimen en date, Uncharted, adaptation très attendue du célèbre jeu vidéo avec Tom Holland en réincarnation d’Indiana Jones. Après Band Of Brothers (2015), les frères cinéastes Aaron et Adam Nee s’emparent des codes du genre et poursuivent leur projet comique en proposant une intrigue rocambolesque au cœur de la jungle. Premier grand film d’envergure commerciale/internationale, Le secret de la cité perdue est une variation décomplexée autour de la comédie d’aventure.

Figure centrale de ce film, Sandra Bullock, aussi productrice exécutive, incarne une certaine Loretta Sage, auteure de romans de gare à succès. Depuis la mort de son mari, elle semble se distancer de sa saga littéraire. Loretta s’échine à terminer son dernier roman sous la pression de son agent Beth (excellente sous les traits de Da'Vine Joy Randolph), une tournée de promotion se prépare. Éreintée, l'écrivaine y rencontre le mannequin Alan (Channing Tatum), le fameux bellâtre d’un genre Apollon musclé qui trône sur les couvertures de ses livres. Et voilà qu’après un esclandre sur scène et une dispute en coulisses, Loretta est enlevée par un milliardaire excentrique du nom d'Abigail Fairfax (Daniel Radcliffe) puis emmenée sur une île de l'Atlantique pour y dénicher un trésor issu de ses romans. Enfin, pour parfaire le tableau, le mannequin qui entre-temps s’est entiché de l’écrivaine en détresse, met en place une mission de sauvetage pour lui venir en aide.

Coécrit par les frères réalisateurs, le scénario parodie allègrement les règles narratives et les sempiternels stéréotypes du genre auquel Le secret de la cité perdue appartient. En découle un niveau de lecture méta et des farces pour le moins efficaces. Ambiance ouvertement récréative, et si le film fonctionne, c’est surtout dans sa première partie, portée par une Sandra Bullock complètement investie et un Channing Tatum bien en décalage dans la peau de ce fantoche hystérique. Au cœur de ce périple, le talentueux tandem se renvoie formidablement la réplique.

Lavé de panoramas de la jungle d’un vert juteux et d’une mise en scène survitaminée, le film dégorge d’exagérations en tout genre et frôle avec une aimable insolence les limites de la caricature. Le divertissement est assuré et à ce titre, l'apparition de Brad Pitt dans le rôle d'un ex-soldat, qui fait le ménage à la Rambo, fera certainement partie des pépites un peu croustillantes du métrage.

Mais ce qui aurait pu suffire, s’effrite à mesure que la pellicule avance. Ainsi, le double degré de lecture se perd lui aussi quelque part au cœur de la jungle. Et d’être un brin explicites, laborieuses, même les digressions sur la comédie et le rôle de ses protagonistes perdront de leur force à l’écran. Alors, Le secret de la cité perdue rejoue avec humour et dérision les gammes d’un genre suranné, de quoi pousser le curseur de la romance super kitsch, mais le film des deux frères se clôture finalement dans un ramdam moins subtil qu’il n’y paraît.

(Un texte initialement publié en allemand et librement adapté par Théo Metais)

21.04.2022

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 23 jours

Scénario pitoyable. Dialogue en français affligeant. Même en prenant ce film au second degré rien n'y fait c'est nul. D'habitude dans un film qui ne m'a pas plu j'arrive a y trouver petit quelque chose, mais là il n'y a rien à sauver... Ce film est une vraie daube... Seul Brad Pitt en 5 minutes arrive a relevé légèrement le niveau. Dans tous les cas ça m'a fait plaisir de le revoir sur grand écran. Quant aux autres Bullock, Radcliffe et Tatum, malheureusement ils n'ont pas le talent pour sauver le scénario. (F-01.05.22)Voir plus


CineFiliK

il y a 25 jours

“Terrible jungle”

Auteure à succès en pleine dépression, Loretta Sage se fait enlever par un fils à papa milliardaire, persuadé qu’elle l’aidera à trouver le trésor antique décrit dans ses romans. N’écoutant que son courage et sa naïveté, le « cover boy » Alan part à sa rescousse.

Certes, sur le papier, le chef-d’œuvre n’était pas annoncé. Mais la bande-annonce enlevée et sa belle brochette d’acteurs autorisait quelques promesses aventureuses : Sandra Bullock en crevette pailletée et son garde du corps féministe Channing Tatum tentant d’échapper à Harry Potter dans des paysages grandioses. De quoi humer à plein nez le deuxième ou troisième degré d’une comédie burlesque. Hélas, les gags tombent le plus souvent à plat et la provoc’ espérée se noie vite dans l’eau de rose qui mouille les pages des arlequins pondus par la brunette. Même la croisière dans la jungle de Disney, sur un fleuve quasi identique, naviguait moins à vue que cette cité perdue proche du Z. Aussi agile que chez Tarantino, Brad Pitt sauve un tant soit peu le tout en révélant notamment le secret de sa beauté : « Mon père était Monsieur Météo ». Il a eu la bonne idée de s’en aller avant la fin du film… ou presque.

(5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 25 jours


fuzz59

il y a 1 mois

Un film qui manque singulièrement d'originalité, certaines de ces stars sont drôles, voir énigmatiques, mais cette thématique d'une course à un trésor est usée. Un film moyen, sans relief artistique.


Autres critiques de films

Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Les Animaux Fantastiques: Les Secrets de Dumbledore

Les Bad Guys

Sonic 2 – Le film