Bros Etats-Unis 2022 – 115min.

Critique du film

Une histoire d’amour, hors des sentiers battus

Critique du film: Maxime Maynard

Avec Bros, le réalisateur Nicholas Stoller, aidé au scénario de Billy Eichner, présente une agréable comédie romantique queer pour grand public.

Depuis 2005 et le succès critique et commercial du long-métrage Le secret de Brokeback Mountain, huit nominations aux Oscars 2006 pour trois victoires, la communauté queer - et principalement celle des hommes homosexuels - a doucement trouvé sa place dans le cinéma mainstream. Mais si les œuvres dramatiques comme Moonlight (2016) ou Call me by your name (2017) sont nombreuses, les représentations positives et humoristiques, bien que présentes à la télévision, restaient rares sur grands écrans. Jusqu’à maintenant.

Fort de ses précédentes comédies, le réalisateur Nicholas Stoller sait manier le rire. Il s’associe au talentueux et cynique Billy Eichner, scénariste et acteur principal, et offre une comédie romantique gay grand public. Dans un genre à la Quand Harry rencontre Sally (1988) ou Coup de foudre à Notting Hill (1999), le long-métrage adapte les grandes lignes typiques des classiques du genre, mais se démarque par une véritable volonté de représentation.

Car si les deux protagonistes restent deux hommes blancs aux physiques avantageux, ils naviguent dans un environnement multiculturel, multiethnique et multigenre, une démarche bienvenue dans un film de cette envergure. L’humour, omniprésent, est porté à l’écran par une distribution issue en quasi-totalité de la communauté évoquée, et se rythme de délicieux caméos de personnalités du paysage audiovisuel LGBTQIA+. Les représentations hilarantes de la sexualité queer ne censurent aucune marque de tendresse, pour une autocritique parfois grinçante, souvent cocasse.

Avec enthousiasme, Bros présente une drôle et sympathique romance queer qui saura satisfaire son public et pourra servir d’introduction à d’autres classiques du cinéma LGBTQIA+, comme le tout récent Fire Island (2022) ou le satirique But I’m a Cheerleader (1999).

19.10.2022

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Le Pire Voisin Au Monde

Avatar: La Voie de L'Eau

Le Chat potté 2: La dernière quête

Babylon