OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire France 2021 – 117min.

Résumé

OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire

genre
Action Aventure Comédie

Vieillissant, impotent et réactionnaire conservateur tendance Giscard, Hubert Bonnisseur de la Bath (Jean Dujardin) n’est plus très en phase avec la France de son temps, qui s’apprête à basculer à gauche et élire François Mitterrand. Rétrograde rétrogradé et bientôt remplacé par OSS 1001 (Pierre Niney), un jeune agent ouvert d’esprit, OSS 117 est envoyé pour une dernière mission en Afrique et doit prouver qu’il a encore une place dans le monde.

Date de sortie

Romandie: 4 août 2021

Réalisateur

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Jouer n’est pas tuer”

Après avoir échappé aux soldats soviétiques en Afghanistan, OSS 117 est envoyé en Afrique. Ses missions, empêcher les rebelles de prendre le pouvoir et retrouver OSS 1001, un jeune espion disparu.

Dépêcher Hubert Bonisseur de la Bath dans les contrées subsahariennes, c’est oser croire qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine s’en tirera sans casse. L’agent passionnément français n’est guère connu pour sa souplesse d’esprit. Outre les tapes qu’il balance sur les fessiers offerts de ses secrétaires et les allusions homophobes adressées à son collègue admiratif, il consolide ses préjugés coloniaux en choisissant Tintin au Congo comme Guide du routard. Aussi, s’évertue-t-il d’hurler qu’il n’est pas raciste en cognant avec force un marchand du coin. Selon ses principes, les Africains sont des êtres joyeux, sympathiques, qui dansent bien et apportent de la couleur au monde. Mais ils ont encore besoin des jupons de leur grande sœur hexagonale pour s’élever. Même si une vague d’un rouge vif menace également la fière République en cette année 1981 : le « communiste » François Mitterrand défie le sortant Valéry Giscard d’Estaing, avide de diamants éternels.

Nouvellement aux commandes, Nicolas Bedos, provocant mais pas trop, s’amuse visuellement à citer les vieux James Bond, tout en ridiculisant son héros, sans pourtant l’achever. Jouer n’est pas tuer. Jean Dujardin, plus « Connerie » encore que Sean, s’en sort toujours avec une certaine classe, même si l’âge avançant et une panne de lit ont de quoi le faire douter. Son pupille, Pierre Niney, crocodile aux dents longues, n’y résistera pas. Malgré ses qualités, le film manque parfois de souffle et de rythme, précipitant sa fin pour mieux annoncer une suite. Dommage pour l’espion qu’on aimait bien.

(6.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Eric2017

il y a 1 mois

Ce troisième volet est pour moi le meilleur. J'y ai senti la patte toute personnelle d'un Bedos et ça fait beaucoup de bien à cet opus. Jean Dujardin est toujours à la hauteur de cet agent sur de lui-même et assez ringard et la venue de Pierre Niney apporte du sang frais et une belle fraîcheur à ce film. Un bon divertissement. (F-07.08.21)Voir plus


julien.dornbeerer

il y a 1 mois

Grand fan des deux premiers films, j'ai ri quasiment du début à la fin, je suis soulagé que Bedos ne tente de réinventer la roue. Il a repris les formules efficaces des deux premiers et ça fonctionne. Il aurait pu oser plus de prises de risques, mais je suis néanmoins content du résultat et n'en demandait pas beaucoup plus.Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Watchlist

Séances OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire

Il n’y a aucune séance dans les régions sélectionnées.

Au cinéma à

Arena Cinemas Fribourg

18:00

Salle 9 – VF12/10A.

Pathé Balexert Genève

13:15, 18:15

Salle 1 – VF12/10A.

Cinétoile Malley Lumière Prilly

15:00, 18:00

Salle – VF12/10A.

Arthouse Uto Zürich

20:30

Salle 1 – VF12/10A.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 56 Films