La croisade France 2021 – 67min.

Résumé

La croisade

genre
Comédie

Bien au chaud dans leur confort bourgeois, Marianne (Laetitia Casta) et Abel (Louis Garrel) se font pourtant voler par leur propre enfant, Joseph (Joseph Engel), qui collecte des fonds pour mener à bien un projet écologique d’envergure internationale. Lui, comme 850 autres enfants dans le monde, met la main à la poche (des parents) pour financer le sauvetage de la planète.

Date de sortie

Romandie: 29 décembre 2021

Réalisation

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 6 mois

“Allô planète bobo”

Lorsqu’Abel et Marianne découvrent que leur fils Joseph a vendu sa trottinette, ils l’interrogent. Car ce n’est pas le seul objet de valeur qui a disparu dans le grand appartement. Du bout des lèvres, le garçon de 13 ans prétend que sa démarche vise à sauver la planète.

La vérité sort de la bouche des enfants : « Nous sommes en danger et si nous ne faisons rien aujourd’hui, demain il sera trop tard ». Discours connu et asséné régulièrement mais qui peine à déstabiliser le monde adulte. Quand ce sont les jeunes générations, plus inquiètes et inquiétées, qui prennent la parole ou descendent dans les rues, ne serait-il pas temps de tendre l’oreille ?

L’idée de départ est bonne et voir ce couple de bourgeois-bohèmes se liquéfier en découvrant la perte de montres de collection, millésimes rares et petite robe Dior a de quoi ravir. Des broutilles inutiles dont ils n’ont même pas remarqué l’absence jusqu’à présent. Et puis, plus grand-chose hélas : ramener de l’eau dans le Sahara, projet idéaliste presque convainquant ; éliminer au tirage au sort la moitié des grandes personnes, radicalité cruelle qui aurait pu donner un accent horrifique intéressant à ces révoltés de l’an 2021. Mais le film préfère s’emmêler dans des divagations mal amenées et survolées : une brume toxique sur Paris, la dissolution du couple, un dépucelage affirmé et une excursion à dos de dromadaire.

En attendant qu’arrive la fin, on continue à ramener ses achats dans des sacs plastique, commande et sert des sushis aux invités, puis fume des cigarettes électroniques, l’air de rien.

Scènes inutiles, cadrages approximatifs, image parfois floue, cette croisade qui dépasse à peine l’heure aurait dû se contenter d’être un court-métrage percutant.

(5.5/10)Voir plus

Dernière modification il y a 6 mois


Watchlist

Séances La croisade

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Dès à présent dans les salles 6 sur 37 Films