There Is No Evil République Tchèque, Allemagne, Iran 2020 – 150min.

Résumé

There Is No Evil

genre
Drame

4 histoires: Heshmat (Ehsan Mirhosseini), un père et un mari exemplaire qui se lève tôt tous les matins pour aller on ne sait où. Il y a Pouya (Kaveh Ahangar) qui entame son service militaire et un soir, confronté face à un dilemme, il doit prendre une décision dramatique. Javad (Mohamad Valizadegan), lui, ne pensait pas que demander la main de sa fiancée serait entachée par la mort d’un ami cher. Pour finir, il y a Bahram (Mohammad Seddighmehr), le 4e larron de cette quadruple histoire, un médecin incapable de pratiquer la médecine. Il décide donc de s’ouvrir à Darya, sa nièce.

Date de sortie

Suisse All.: 22 octobre 2020

Romandie: 21 avril 2021

Tessin: 22 avril 2021

Réalisateur

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 6 mois

“Des hommes intègres”

Ils sont maris attentifs, pères affectueux, fils attentionnés, amoureux. Et ils tuent.

Il est si facile d’ôter la vie d’un être vivant. Il suffit d’appuyer sur un bouton, une gâchette, ou pousser un tabouret. Comment affronter le miroir ensuite, se racheter une conscience ou, pire, s’y habituer ? L’homme n’a pas besoin du Diable pour agir. Il lui suffit d’obéir.

La différence est-elle si claire entre un lourd sac de riz transporté avec peine et un cadavre encombrant ? Le garde et le prisonnier ? Un chasseur et sa proie ? L’innocent et le coupable ? La réponse est non. Un mot pouvant exiger courage et résistance.

A travers quatre histoires qui se font écho, l’Iranien, interdit de quitter le territoire, questionne son pays, ses concitoyens et son spectateur. Et moins l’on en sait sur l’Ours d’or 2020, plus on aura la chance de se laisser intriguer, surprendre et choquer par ses images. Scènes de la vie conjugale, fuite en avant suffocante, romance avortée ou secret de famille, la réalisation fluide mélange les genres. Les parkings souterrains, couloirs sombres ou routes ensablées que le cinéaste filme en caméra subjective ont tout d’un cheminement moral, ce labyrinthe dans lequel on s’arrête et s’égare parfois. Jusqu’à ce paradoxe exprimé : « Je tuerai celui qui m’oblige à tuer ».

(8/10)Voir plus

Dernière modification il y a 6 mois


Watchlist

Séances There Is No Evil

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 55 Films