The King of Staten Island Etats-Unis 2020 – 138min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

2

1

1

1

0

3.8

5 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Dans sa peau”

Scott a perdu son père alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui âgé de 24 ans, il vit toujours chez sa mère et ignore ce qu’il va pouvoir faire de sa vie.

Il n’a pas fière allure le roi de Staten Island. Ce grand dégingandé aux dents saillantes et aux cernes alourdissant ses yeux globuleux ressemblerait à un « panda anorexique ». Son trône vacillant n’est qu’un sofa usé dans le sous-sol miteux de ses potes, cour de bras cassés sans miracles. Sa peau sillonnée de dessins témoigne de ses défaites et illusions passées. Quant à ses rêves, ils s’évanouissent dans les volutes de fumette qu’il dégage et ravale à longueur de journée. Et pourtant, c’est dans ses faiblesses que l’homme se révèle.

Judd Apatow s’appuie sur la personnalité de Pete Davidson pour raconter son histoire. Ce comique américain, prince du stand-up, endosse un rôle qui laisse a priori peu de place à la fiction. Ainsi jongle-t-il avec une certaine grâce entre le drame de sa vie – le décès de son père pompier dans l’attentat du World Trade Center – et un humour grinçant. Les flèches dialoguées se succèdent et s’allongent tout comme le film, sans pour autant nous ennuyer. L’herbe permet de ralentir le rythme de l’existence, prétendent-ils. Si ce clown triste risque d’en éreinter beaucoup, il suffit de le prendre par la main pour qu’il redevienne un enfant sage disposé à élargir son horizon.

7.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Watchlist