Raya et le dernier dragon Etats-Unis 2020 – 107min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

9

3

3

0

3

3.8

18 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

vincenzobino

il y a 15 jours

3.5: Heart of Thrones
Royaume de Kumandra, il y a fort longtemps : cinq peuples différents l’habitent, chacun protégé par un dragon. Mais un cataclysme et un sacrifice commun provoquent leur disparition. 5 siècles plus tard, Raja habitant une de ces terres, hérite de son père d’une des cinq pierres pouvant faire revenir les dragons à la vie. Son protégé est Sissu. Mais il faut pouvoir réunifier les 4 autres royaumes et pas évident de les réconcilier. A moins de faire preuve de certains pouvoirs.
Le voici ce nouvel opus Disney synonyme de reprise cinéma 2021 pour votre serviteur. Une reprise agréable mais légèrement frustrante.
Les vingt premières minutes nous rappellent trop une illustre série de la décennie écoulée et cette réécriture en soi avec sacrifice peut rendre quelque peu sceptique, de même que l’absence d’humour et de séquences « enfantines ». Il faut attendre l’arrivée de Sissu pour les trouver.
Le tout manque d’une émotion sincère et est assez facilement devinable en l’absence d’une rupture claire, mais les enfants, surtout filles, comme lu dans plusieurs critiques, devraient y trouver leur compte.
Pour votre serviteur éternel enfant en lui, il demeure une très belle illustration du pardon, une musique de Newton Howard très entraînante et un certain plaisir de retrouver un univers de dragons, bien que beaucoup plus enfantin que l’œuvre précitée de R. Martin.
Se laisse donc voir.Voir plus


CineFiliK

il y a 29 jours

“Tigresse et dragonne”

Il y a fort longtemps, dans une contrée appelée Kumandra, les dragons disparurent en sauvant l’humanité des Druuns, esprits malfaisants. Mais les rivalités entre clans demeurèrent et le pays fut divisé en 5 royaumes avides de posséder la gemme protectrice laissée par le sacrifice de ces êtres fabuleux. Suite à une trahison, la pierre précieuse fut brisée libérant les Druuns. Sur une terre désormais ravagée et plus que désunie, la jeune Raya s’engage à retrouver les morceaux éparpillés du joyau dans l’espoir de rassembler les peuples et recréer l’harmonie.

Plus besoin de se travestir en homme pour être dorénavant considérées, les femmes s’assument et prennent le pouvoir. Qu’elles soient reines, cheffes des armées, guerrières intrépides ou créatures légendaires, elles font tourner le monde. Mais pas de perspective virginale, les héroïnes étant aussi en proie au doute, à la méfiance et à la cupidité destructrice. Même les bébés sont des petites voleuses. Les sœurs cadettes de Mulan ne croient plus au prince charmant et osent déclarer : « Rappelle-moi de ne pas faire d’enfants ! ». Quant aux dragons, la voix rauque, ils prennent l’aspect très particulier et pas forcément réussi de licornes arc-en-ciel à longues queues.

Disney vit donc avec son temps estimant qu’une relecture inclusive du conte de fées pouvait lui faire gagner plus que perdre. Et c’est satisfaisant. Les personnages nuancés gagnent en épaisseur. Pincées de mythologie asiatique, atmosphère fantastique, quête initiatique, message écologique, kung-fu et humour ludiques épicent le potage équilibré. Même si le scénario s’en va glaner des motifs connus chez Vaiana, Tolkien, voire Game of Thrones, animation et réalisation convainquent, misant sur la qualité plutôt que l’originalité.

(7/10)Voir plus

Dernière modification il y a 29 jours


Watchlist