Marche avec les loups France 2020 – 88min.

Critique du film

Jean-Michel Bertrand raconte l’inestimable richesse du monde sauvage.

Emma Raposo
Critique du film: Emma Raposo

Jean-Michel Bertrand nous propose un plongeon dans la vie sauvage, dans l’univers des loups. Le nouveau documentaire du réalisateur français, suite de La Vallée des loups sorti en 2017, offre un plaidoyer en faveur des canidés. Alors que le sujet divise et enflamme, squattant régulièrement les gros titres des médias, Marche avec les loups tord le cou à certaines idées reçues en racontant la trajectoire d’un jeune loup nomade en quête d’une terre d’accueil.

Durant cette enquête dans laquelle Jean-Michel Bertrand s’est filmé en milieu sauvage, ce dernier a suivi la trace d’un jeune loup nomade forcé de quitter la meute afin de trouver une terre d’accueil. Filmés dans leur milieu naturel, les loups sauvages, ceux-là même disparus depuis 80 ans et réapparus dans nos contrées depuis l’Italie il y a quelques années, doivent parfois partir très loin de leur terre natale afin de trouver une nouvelle maison où ils pourront enfin s’installer, former un couple et créer une meute. À travers les Alpes jusque dans le Jura, le réalisateur a capturé des images de ces acteurs d’un autre genre dans un périple tout à la fois périlleux et grandiose.

Il a passé deux ans sur le terrain pour capturer des images bourrées de poésie et montrant la grandeur de la nature. Souvent diabolisé, le loup est au cœur de mille débats ces dernières années. Alors que deux camps s’affrontent, Marche avec les loups tente de déconstruire certains préjugés. Sujet brûlant clivant l’opinion publique, la réapparition naturelle des loups dans les régions qui nous entourent relève plus d’un cauchemar pour les éleveurs. Malgré tout, sans vouloir donner de leçon, le film se donne pour mission d’éduquer et de remettre au centre du débat certaines notions fondamentales. Avec comme thème central le loup, mais la vie sauvage au premier plan, des fourmis aux renards, des espèces persécutées par l’homme, de la bêtise et ignorance de certains, le documentaire raconte avec simplicité les lois du sauvage et l’importance de chacun pour la survie de notre écosystème.

Humble et paisible, le documentaire offre des panoramas à couper le souffle et remet au centre des priorités le plus essentiel, dénonçant les contradictions béantes d’une société devenue trop pressée pour prendre son temps.Terré pendant des semaines dans une grotte ou dans une cabane forestière à attendre le jeune loup, Jean-Michel Bertrand est à contre-courant de cette société qui vit à mille à l’heure. Contraste saisissant entre le sauvage et l’humain, les images réalisées et narrées par l’aventurier souligne la cohabitation difficile entre les hommes et les animaux. Marche avec les loups nous oblige à nous arrêter quelques instants pour souffler, observer, vivre et se rendre compte que l’homme est à n’en pas douter le plus grand et surtout le plus cruel des prédateurs.

En bref!

Une bouffée d’air, une immersion dans la vie sauvage grâce à des images majestueuses, Jean-Michel Bertrand, aventurier et réalisateur, replace au centre du débat la question la plus essentielle: quand comprendrons-nous l’importance et la valeur inestimable de la nature et de la vie sauvage? À travers le périple d’un jeune loup en quête d’un nouveau domicile, c’est notre façon de vivre et penser qui est remise en question.

21.01.2020

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Scoob!

Inception - 10th Anniversary

Greenland - Le Dernier Refuge

Un divan à Tunis