Effacer l'historique France 2020 – 110min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

1

2

1

2

6

2.2

12 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

TOSCANE

il y a 16 jours

Quelques bonnes pistes qui commencent bien, mais retombent vite ...
Il n'y a pas de "liaisons" entre les gags. On saute du coq à l'âne et cela fait un film un peu fourre-tout. Dommage.


Joseph

il y a 1 mois

Très bonne idée de depart, make très mal exploitée... Mal écrit, mal joué
Dommage


CineFiliK

il y a 1 mois

“Fracture numérique”

Marie, Christine et Bertrand se considèrent victimes d’Internet et de ses dérives. Pliés, mais pas rompus, les trois mousquetaires partent en lutte contre les géants de l’électronique. Un combat bien illusoire.

Ils habitent le même lotissement de province, mais se sont connus sur un rond-point, un gilet jaune sur le dos. Petites gens, fragilisés par une société brutale et leurs déboires personnels – surendettement, chômage, dépendance aux séries télé, tendances alcooliques et solitude extrême –, ils se rapprochent dangereusement de l’effondrement. Cependant, face aux murs dressés par le virtuel, c’est dans l’amitié solidaire, l’amour et le rien qu’ils s’élèveront afin de retrouver une vérité.

Les deux compères grolandais ont le chic pour dénoncer sans en avoir l’air l’absurdité du monde dans lequel on vit ou survit. Une consommation prédatrice et des technologies nouvelles qui ont remplacé l’humain, prenant à la gorge ceux qui ne sauront s’en passer, tout en laissant des bureaux désespérément vides. Politisé, leur humour grince, mêlant le tendre au pathétique. Si la comédie a du mal à démarrer, malgré son trio antihéroïque, elle séduit par ses élans poétiques : un coquillage et deux pots de yaourt pour remplacer le téléphone dit intelligent. Elle s’envole aussi grâce à ses caméos d’exception. Furtifs, Jean Dujardin chasse le panda, Michel Houellebecq se suicide, Bouli Lanner devient Dieu, Vincent Lacoste, un maître chanteur breton, et Benoît Poelvoorde mêle ses larmes au café. De quoi se réjouir, malgré la misère ambiante décrite.

7/10Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Eric2017

il y a 1 mois

C'est un véritable pamphlet à notre société. Une comédie satirique et décalée comme on le connait avec Delépine & Kervern. C'est une comédie plus profonde qu'elle n'y parait avec des actrices et acteurs interprétant parfaitement leurs rôles. Quelques apparitions clin d'oeil de Poelvoorde, Lacoste, Houellebeck. Quant à Blanche Gardin un premier grand rôle qui je l'espère en donnera d'autres. En bref, une comédie qui donne à réfléchir plus que la normale en cette période très anxiogène. (G-12.09.20)Voir plus


Watchlist