Cinquième set France 2020 – 105min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

2

0

1

0

1

3.5

4 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 29 jours

“Balle de match”

Ancien espoir du tennis, Thomas Edison, 37 ans aujourd’hui, végète à la 245e place de l’ATP. Malgré la lassitude et les doutes de son entourage, il veut encore y croire.

La vie d’un déclassé n’a rien d’un idéal. Au-delà de l’usure des matchs et de l’entraînement, sans sponsors pour le soutenir, il lui faut financer les voyages et le matériel, mendier afin d’être accepté dans un tournoi mineur, et prendre le métro pour se rendre au stade. Le retour sur investissement n’est guère intéressant. D’autant que son entourage trinque également : entraîneur vaincu par l’échec et partenaire désabusée face aux absences. Et pourtant, malgré le temps qui passe, les blessures et les défaites, la passion demeure intacte.

Il y a un côté christique chez Thomas, incrédule face au scepticisme de son épouse, de sa mère et des journalistes médiocres qui l’interrogent. Tête basse, genou au sol, la raquette est sa croix, les ampoules, ses stigmates, dont le rouge se mélange à celui de la terre battue. Mais sa quête est égoïste et celui qu’il cherche à sauver n’est autre que lui-même. Si ce n’est frapper dans une balle, il ne sait rien faire.

Alex Lutz s’est plus qu’investi dans le rôle : des heures de pratique et une doublure corps pour certains échanges lui permettent de remporter le set. A ses côtés, les femmes Ana Girardot et Kristin Scott Thomas frappent aussi très juste. La mise en scène finit par nous faire croire à une retransmission télévisuelle, commentaires inclus. De quoi ravir les amateurs de ce sport de combat, même si l’intensité des coups n’atteint jamais un Nadal-Djokovic, et décourager les plus réfractaires. Mais l’on s’amuse en voyant deux Français à Roland Garros jouer leur vie sur un court pour atteindre enfin… un deuxième tour.

(7/10)Voir plus

Dernière modification il y a 28 jours


Watchlist