Rebelles France 2019 – 87min.

Rebelles

Critique du film

Rebelles de velours

Lino Cassinat
Critique du film: Lino Cassinat

Plus de 11 ans après son premier film Vilaine, Allan Mauduit revient avec Rebelles, à nouveau une histoire de revanche violente et comique d’une perdante, ou plutôt ici, d’un groupe de perdantes, sur la vie. Mais si Vilaine était un film tiède, Rebelles séduit

Et ce n’était pas gagné d’avance, tant le pitch de départ est classique (trois protagonistes trouvent de l’argent sale, mais décident de le garder, ce qui provoque évidemment une cascade de problèmes) et tant la France est traditionnellement nulle en comédie, même si chaque année voit un film du genre (au hasard, La Loi de la Jungle, exceptionnel) se détacher du reste. Il est assez amusant d’ailleurs de constater que Rebelles partage justement une certaine similarité de ton avec le super En Liberté !, exception qui confirmait la règle de l’année dernière.

Les deux films partagent en effet quelques concepts, parmi lesquels un montage dynamique et sec allant parfois jusqu’au jump-cut assumé et des personnages de marginaux qui décident de s’affranchir des règles et des hiérarchies (concrètes ou sociales) le doigt en l’air. Mais là où l’univers d’En Liberté ! se teintait avec réussite d’une poésie naïve, presque enfantine, l’imaginaire de Rebelles s’ancre dans deux autres traditions plus classiques. Avec tout autant de réussite par ailleurs.

Il est assez frappant de constater à quel point Allan Mauduit a réussi, intentionnellement ou pas, à hybrider une toile de fond très white trash prolétaire américaine, avec ses décors ruraux, ses ouvriers, ses mobile homes et ses familles dysfonctionnelles, avec la gouaillerie de canaille et l’humour simple propre à un Michel Audiard par exemple (sans être à sa hauteur malheureusement), comme si Lino Ventura était venu retourner ses légendaires torgnoles dans le New Jersey de The Wrestler ou l’Alaska de Fargo. Ne serait-ce la langue, on pourrait vraiment jurer que le film est américain si les personnages parlaient anglais.

Sauf qu’ici, et c’est tout le sel de Rebelles, des baffes, Cécile de France, Audrey Lamy et Yolande Moreau en ont marre d’en prendre, et elles rendent coup pour coup, que ce soit coup de pelle ou coup de tromblon. Si le film est drôle, dynamique, surprenant, et servi par un casting de grande qualité (Cécile de France, Yolande Moreau et Simon Abkarian en tête), sa plus grande réussite reste son fond joyeusement émancipatoire, presque punk. Dommage quand même que Rebelles rate le coche de son climax et s’emberlificote dans la préparation et l’exécution d’une fusillade finale mal amenée et mal fichue. Assez frustrant, mais on y survivra.

En bref !

Généreux, drôle et pertinent, Rebelles aura tout de même une certaine marge de progression. Cela dit, le film reste un pari très sûr pour le spectateur. On attend le prochain Allan Mauduit avec curiosité.

15.05.2019

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

commundmortels

il y a 6 mois

En fait, c'est un vrai western. Il y a la musique qui y fait tout de suite penser et toute cette trame absurde autour de l'argent en fait un super western actuel. J'ai adoré! Les trois actrices sont au top et les rebondissements truculents. A ne pas louper!


TOSCANE

il y a 7 mois

J’ai adoré ce film et je me suis réjouie sans retenue, contrairement à certaines personnes qui ont quitté la salle et d’autres qui nous ont jeté des regards coupables à la sortie … La bande annonce ne laissait en rien présager du déroulement du film et la surprise a été totale. Je ne savais même pas que Cécile de France avait un très beau rôle et en « pétasse » je ne l’ai pas reconnue tout de suite. Finalement je me demande si ce film n’est pas un film pour les femmes et cette solidarité entre elles, jusqu’à la dernière image, est forte. Je ne connaissais pas ce metteur en scène Allan Mauduit. Bref, j’attends avec impatience les autres critiques de mes «critiqueurs » préférés et fidèles. J’oubliais la musique. A chaque étape, très bien ciblée. Par exemple « La danse Macabre » quand les boîtes de conserve défilent ….Voir plus

Dernière modification il y a 7 mois


Eric2017

il y a 7 mois

Déjanté, loufoque, ce film est un très bon moment de cinéma. Totalement immoral, on y rit grâce à ce scénario de dingues et à l'interprétation des trois actrices le mettant en valeur Moreau-Lamy- C. De France. Bravo! (G-15.03.19)


Autres critiques de films

Joker

Maléfique: Le pouvoir du mal

Shaun Le Mouton Le Film: La Ferme Contre-Attaque

Abominable