Perdrix France 2019 – 102min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

0

1

1

0

0

3.5

2 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Drôles d’oiseaux”

En pause sur le bord de la route, Juliette se fait voler sa voiture par une nudiste révolutionnaire. Ses cahiers personnels et toute sa vie étaient à l’intérieur. A la gendarmerie, elle porte plainte auprès du capitaine Pierre Perdrix, un homme doux et réservé qui vit dans une drôle de maisonnée.

La petite voiture orange qui dévale les routes vosgiennes semble déteindre sur les arbres alentour. Embellissement automnal avant une lente agonie. Au volant, une rousse en migration, intrépide et trop sûre d’elle, qui va bouleverser la routine étrange de Pierrot le fou. Autour de lui, une mère éprise d’un fantôme, un frère passionné par les vers au point d’en manger, et sa nièce, pongiste solitaire, songeant à l’internat. Une famille décomposée qui n’attend qu’un coup de foudre pour la rallumer.

Juliette – Maud Wyler – aurait pu être la petite sœur de Laura – Laetitia Dosch – qui accompagnait Gaspard au mariage. Deux personnages, comédiennes et ouvrages qui se reflètent. Une fraîcheur inattendue, une flamboyance redoutable et redoutée, dans un univers imprégné par l’absurde. On parle d’amour et de liberté dans un silence de mort. La chasse aux nudistes est ouverte sur du Vivaldi par un Perdrix. On évite les cadavres joueurs de la dernière guerre pour s’éveiller à la vie. Et cette très belle déclaration de Roméo à sa Juliette : « Tu es tout ce dont je rêvais, mais rien de ce que je pouvais imaginer. »

Malgré ses élans poétiques, le film manque parfois de consistance et s’étire en langueurs. Une intrigue plus solide lui aurait permis de prendre véritablement son envol. De quoi ressortir cette pique lancée par le frangin géodrilologue à l’agente provocatrice : « Je ne vous aime qu’à moitié. »

6.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


Rosalie

il y a 1 mois

Quel plaisir de découvrir un jeune cineaste
à l'univers si décapant et décalé. C'est drôle, extrêmement bien joué et même si le film souffre de quelques longueurs, on ne boude pas son plaisir. Enfin un regard original.


Watchlist