Les Éblouis France 2019 – 99min.

Cineman Movie Charts

Exclusivité Cineman: Rejoignez le plus grand jury cinéphile de Suisse et avec un peu de chance, vous irez bientôt au cinéma gratuitement!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

2

2

2

0

0

4.0

6 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Que la lumière soit”

Le couple Lourmel intègre avec leurs 4 enfants la Communauté catholique de la Colombe. Très vite, il est demandé à Camille, leur aînée de 12 ans, d’abandonner ses cours de cirque jugés en désaccord avec les principes religieux prônés.

Suspendue aux tissus aériens, l’oiseau Camille domine le monde, à la fois libre et prisonnière. Face aux rituels parfois grotesques de la congrégation – on bêle pour appeler le berger –, c’est elle qui se montrera la plus lucide. Ici, on prie sur et non pour quelqu’un. Aveuglés, ses parents trop faibles se sont laissés emporter au loin. A elle de prendre leur place et de sauver frères et petite sœur.

Un premier film intime qui raconte l’histoire personnelle de la réalisatrice. Parfois fragile quant au rythme et à l’interprétation secondaire, il interpelle néanmoins. Dans un rôle à contre-emploi, le si doux Jean-Pierre Darroussin prend des allures diaboliques en jouant les gourous barbus. L’air souvent renfrogné, la novice Céleste Brunnquell se montre suffisamment solide pour nous embrigader. Le corps qui change, l’esprit rebelle, l’adolescente comprend vite que la vérité est ailleurs. Avec elle, on découvre le mécanisme de ces sectes dissimulées. Sous couvert d’actions associatives, elles isolent, manipulent, soumettent et détruisent leurs brebis les plus fragiles. Effrayant !

6.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 13 jours


vincenzobino

il y a 1 mois

4.5: Vol au-dessus d’un nid de colombes
Angoulême: Christine et son mari Frederic sont des membres actifs de la Confrérie de la Colombe, une communauté religieuse catholique sectaire. Leurs 4 enfants dont leur fille Camille partagent ce quotidien permanent de prières et de cérémonies délurées. Or, Camille souhaite quitter cet ordre pour se consacrer à sa passion, l’école du cirque, où son meilleur ami, Boris, y étudie. Pas évident de braver le Berger, chef de l’Ordre, et de sortir de son emprise.
Le voici donc ce témoignage brûlant de Sara Suco sur les dérives religieuses. Un véritable électrochoc.
Si vous avez vécu de l’extérieur le massacre du temple solaire et vous êtes forgés une opinion asilaire sur ces sectes et leurs membres, vous allez sans aucun doute être fortement bousculés par ce regard enfantin bouleversant ou un passage soudain à l’âge adulte.
Une qualité atmosphérique lourde omniprésente et en même temps une certaine ironie constituent la première moitié du film: On sent les enfants prisonniers et à la fois craintifs des répercussions éventuelles d’un délit. Et lorsque Camille franchit la ligne rouge, la véritable personnalité des membres est mise à jour. Des interprètes très bons et une découverte coup de poing en Celeste Brunnquell hallucinante de justesse et d’impudeur à tel point qu’on en oublie l’actrice pour voir l’adolescente plus maternelle que sa propre mère.
Des chants troublants et apaisants à la fois et une issue qui permet à un certain Ordre de perdurer.
A recommander vivement et vraiment dommage que salle presque vide tant le sujet du film est universel...Voir plus


Watchlist