CH.FILM

Fiancées Suisse 2019 – 80min.

Critique du film

Pour le meilleur et pour le pire

Clélia Godel
Critique du film: Clélia Godel

Pour son premier long-métrage documentaire, la réalisatrice suisse Julia Bünter s’est immiscée dans les préparations du mariage de trois couples vivant en Égypte. En montrant les angoisses et les attentes liées à cette grande fête, la cinéaste s’intéresse surtout aux évolutions des relations hommes-femmes dans une société qui doit apprendre à se réinventer suites aux nombreux bouleversements qu’elle a connus.

Fiancées suit le quotidien de trois futures mariées égyptiennes dans les préparatifs de leur mariage. Si l’excitation est palpable à l’approche du grand jour, cet événement est également synonyme d’inquiétudes. La perspective de devoir quitter le domicile familial et d’entamer une vie commune avec leurs maris soulève quelques interrogations pour les jeunes femmes, en particulier concernant la sexualité. Ces épreuves parviendront-elles à renforcer l’amour qui unit les couples ou sonneront-elles le glas de leur relation?

Si la thématique du mariage est au centre du documentaire de Julia Bünter, la cinéaste en profite surtout pour dresser le portrait d’une jeune génération égyptienne tiraillée entre traditions et libertés. Elle évoque ainsi les changements des rapports entre les hommes et les femmes dans une société qui ne cesse d’évoluer, mais dans laquelle les pressions familiales, notamment à propos du mariage, sont encore très fortes.

Pour cela, la réalisatrice a choisi de suivre trois couples issus de milieux différents et pratiquant des religions différentes. Marize et Ramy, le couple chrétien, se rapprochent davantage des carcans occidentaux, tout en se sentant parfois obligés de suivre des traditions ancestrales, alors que Randa, amoureuse d’Abdelrahman, s’interroge sur la supériorité de l’homme par rapport à la femme dans la religion musulmane. Quant aux comédiens Batool et Bassam, ils tentent de concilier vie artistique avec leur histoire personnelle même si l’harmonie n’est malheureusement pas toujours au rendez-vous.

Ce sont finalement les parallèles que la cinéaste dresse entre les trois fiancées qui sont la vraie force du long-métrage car ils démontrent que les angoisses, peu importe leurs origines, sont partagées par toutes les protagonistes. Malgré tout, si certaines réflexions méritent le coup d’œil et sont traitées avec beaucoup de bienveillance, d’autres, qui touchent en particulier à la thématique du mariage, ont un air de déjà-vu et mettent en avant des éléments qui sont plus qu’évidents.

En bref!

En explorant ainsi le quotidien de trois futures mariées, Julia Bünter est surtout parvenue à mettre en lumière les attentes et les interrogations de cette jeune génération égyptienne qui jongle entre coutumes et désir de liberté. Sans être totalement novateur, le documentaire se suit pourtant avec un certain intérêt.

10.06.2020

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Pinocchio

En avant

The Gentlemen

Le chevalier noir - The Dark Knight