CH.FILM

Contradict Suisse 2019 – 89min.

Critique du film

Kaléidoscope musical entre colère et espoir

Clélia Godel
Critique du film: Clélia Godel

Contradict nous emmène au Ghana, à la rencontre de sept artistes et musiciens qui évoquent leur vision du monde devant la caméra des deux cinéastes suisses Peter Guyer et Thomas Burkhalter. Le résultat final débouche sur un documentaire rythmé aux sons des protestations et de l’espoir de ces jeunes artistes voulant bousculer les conventions qui régissent leur quotidien.

Lors d’un voyage à Accra en 2013, Peter Guyer et Thomas Burkhalter sont fascinés par l’émergence d’artistes locaux qui défendent leur point de vue sur le monde à l’aide de parodies et de plaisanteries. Ce qui ne devait rester qu’un petit teaser se transforme finalement en long-métrage lorsque les deux cinéastes retournent au Ghana quatre ans plus tard. Alors que les dirigeants populistes ont gagné du terrain, les artistes ghanéens continuent de faire entendre leurs désaccords et de tenter de changer les mentalités autour d’eux.

Le gros point fort du documentaire est de donner la parole à ces artistes, musiciens et rappeurs, dont la justesse de leurs mots et la puissance de leurs rimes transcrivent une réalité globale alors qu’elle est perçue depuis le continent africain. Il y a justement quelque chose de très universel dans les propos des protagonistes et eux-mêmes s’en rendent compte. Il suffit d’entendre le témoignage d’Adomaa qui évoque la position de la femme et le fait qu’elle puisse dorénavant envisager une carrière dans la musique tout en ayant des modèles féminins à suivre.

En plus de proposer de nombreux extraits musicaux qui lui donnent ainsi du rythme, le long-métrage peut également compter sur l’énergie communicative des protagonistes qui n’hésitent pas à recourir à l’humour, à la plaisanterie et parfois même à la provocation pour faire passer leur message. La scène où un homme déguisé en Donald Trump devient la victime des femmes du marché qui lui jettent des victuailles dessus est particulièrement cocasse, tout comme le moment où deux amis cherchent à récolter des fonds pour aider les États-Unis.

On pourrait toutefois reprocher au documentaire de s’éparpiller un peu dans tous les sens et de manquer d’une narration affinée. Il est vrai que la musique permet justement d’aborder diverses thématiques ô combien importantes comme la politique, l’écologie ou encore la religion, mais parfois le lien entre tous ces éléments aurait mérité d’être mieux structuré ou de bénéficier de meilleures transitions. Néanmoins, on retiendra surtout le discours de ces talentueux artistes et leur volonté de créer un débat, tout en faisant en sorte que leurs messages, mêlant espoir et détermination, soient entendus, notamment auprès des jeunes, dans le monde entier.

28.09.2020

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Greenland - Le Dernier Refuge

Dark Waters

La bonne épouse

Tenet