Yuli Espagne 2018

Résumé

Yuli

genre
Drame

Pedro Acosta (Santiago Alfonso) en est certain : son rejeton a un don pour la danse. Problème : son fils n’est pas du même avis, plus attiré par les chorégraphies de Michael Jackson. Persuadé, teigneux, le père fait front à son fils et l’envoie dans une prestigieuse école de ballet à La Havane. Une carrière prolifique qui l’emmène de Lausanne à Londres, pour briller de mille feux sous les projecteurs. Carlos Acosta en a bavé. Désormais il exorcise son destin à travers un ballet colérique, gracieux, déchirant.

Date de sortie

Suisse All.: 14 mars 2019

Romandie: 5 juin 2019

Réalisateur

Casting

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 5 mois

Sublime ! Je ne connais rien au domaine de la danse et de ce fait encore moins le danseur Carlos Acosta. Mais quelle histoire incroyable et quelle belle idée de la raconter pour le cinéma. Très bien filmé, montage excellent, j'ai été passionné par cette histoire durant toute la durée du film. A voir et cerise sur le gâteau il est VO. (G-10.06.19)Voir plus


CineFiliK

il y a 5 mois

“Le cygne noir”

A Cuba, l’indiscipliné Carlos rêve d’être footballeur comme le roi Pelé. Mais son père, certain de son talent, veut faire de lui une étoile de la danse.

Il a tout d’un Billy Elliot ce gamin de La Havane qui se trémousse sur du Michael Jackson. Mais, contrairement à son lointain cousin anglais, il n’a aucune envie d’être danseur. « Je veux être normal », dit-il en tenant tête à son père violent. Descendant d’esclave, enfant d’un noir et d’une blanche divorcés, pauvre, cubain et futur exilé, que de poids à supporter dans cette société en crise. Qui plus est affublé de collants ! Mais quand on se surnomme Yuli, comme le fils du dieu africain du feu et de la guerre, on se doit d’être un guerrier aux épaules solides.

La réalisatrice espagnole raconte l’histoire du premier danseur étoile noir en adaptant son autobiographie. Carlos Acosta apparaît en personne dans les parties chorégraphiées, compléments plutôt réussis du discours tenu : ainsi le ceinturon paternel, les poursuites dans l’internat et l’oculus indiquant le chemin vers la lumière, deviennent autant d’éléments artistiques. Si le film est plutôt sage et convenu, le destin d’exception exposé pose une forte question : est-on en droit de refuser d’exploiter le talent qui nous est donné ?

6.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 5 mois


Watchlist

Séances Yuli

Il n’y a aucune séance dans les régions sélectionnées.

Au cinéma à

Ciné-Saussure Petit-Lancy

19:00

Salle 1 – VO12/6A.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 55 Films