L'espion qui m'a larguée Etats-Unis 2018 – 117min.

L'espion qui m'a larguée

Critique du film

The Spy Who Dumped Me

Alexandre Janowiak
Critique du film: Alexandre Janowiak

Audrey et Morgan, deux trentenaires vivant à Los Angeles, se retrouvent embarquées malgré elles dans une conspiration internationale lorsque l'ex-petit ami d'Audrey débarque à son appartement poursuivi par une équipe d'assassins...

De façon plutôt surprenante, L’espion qui m’a larguée commence bien. L’ouverture s’attarde sur l’espion du titre, interprété par Justin Theroux, et offre une séquence d’actions assez impressionnante. Le moyen pour la réalisatrice Susanne Fogel de délivrer deux trois mouvements de caméra hyper maîtrisés, dont un plan où le spectateur passe d’un appartement à la rue en sautant de plusieurs étages avec l’espion. Un plan frappant et inattendu qui pouvait présager d’une comédie d’action qui ne se contenterait pas de jouer sur des blagues grotesques et apporterait un minimum de spectacle.

Dans sa première demi-heure, et notamment grâce à son montage percutant qui jongle habilement avec les mésaventures de l’espion à Vilnius et la soirée d’anniversaire ratée du duo féminin à Los Angeles, L’espion qui m’a larguée profite d’une belle dynamique. Les personnages et les enjeux sont présentés succinctement et l’intrigue se lance immédiatement.

Malheureusement, le long-métrage de Susanna Fogel va perdre au fil des minutes cette efficacité des débuts pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le film aurait gagné en vigueur en zappant quelques passages inutiles (la simili auberge de jeunesse par exemple), et en durant à peine 1h30 au lieu des près de deux heures infligées ici. Deuxièmement, à cause de son histoire d’espionnage formatée et finalement très cliché. Troisièmement, à cause d’un humour grossier de tous les instants.

Enfin et surtout à cause de son actrice principale : Mila Kunis. Si elle est accompagnée par une formidable Kate McKinnon (pilier du Saturday Night Live), l’actrice n’est jamais crédible dans la peau de cette apprentie espionne. Après le mauvais Bad Moms et le très dispensable Bad Moms 2, Mila Kunis enchaîne avec une troisième performance des plus insignifiantes et nous fait (presque) regretter l'époque du That’ 70s Show.

En Bref! L’espion qui m’a larguée s’annonçait comme une possible belle surprise dans ses premières minutes grâce à quelques scènes d’action bien pensées. Finalement, l’aventure du duo McKinnon-Kunis s’avère bien fade avec son humour sous la ceinture, ses dialogues ennuyeux et son histoire des plus banales.

14.08.2018

2

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

georges511

il y a 7 mois

fuyez comme la peste ce truc qui pue, mais qui pue la grosse daube…

Pas étonnant que ce fameux acteur français joue dedans...n'est ce pas Mr qui vous reconnaîtrez sûrement.

Lamentable et du niveau du caniveau, pas +


Eric2017

il y a 8 mois

Ce film est mauvais. Il est sensé nous faire rire, et c'est à peine si on esquisse même un rictus. Le scénario ne vaut rien et les blagues sont pratiquement toutes ratées. Un film très très décevant ! (F-10.08.18)


Autres critiques de films

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu?

After Passion

Dumbo

Shazam!