Smallfoot Etats-Unis 2018 – 109min.

Smallfoot

Critique du film

L’adorable homme des neiges

Clélia Godel
Critique du film: Clélia Godel

Les créateurs de La Grande Aventure Lego réinventent le mythe du yéti dans un film d’animation familial valorisant la curiosité et la découverte de l’autre. Doté d’un casting vocal prestigieux et de musiques originales entraînantes, Smallfoot est une aventure colorée qui raconte la rencontre entre deux mondes qui s’ignorent.

Niant totalement l’existence des humains, les yétis vivent dans un petit village reculé au sommet des montagnes. Un jour, l’un d’entre eux, le jeune Migo, est témoin d’un accident d’avion d’un humain. Courant raconter la nouvelle à ses congénères, il se retrouve banni du village par le chef des yétis, sous prétexte qu’il n’a pas de preuve concrète. Déterminé à prouver l’existence des humains, Migo part à leur rencontre en ignorant que ses découvertes risquent de bouleverser le quotidien de sa communauté ainsi que celui des hommes.

S’il avait déjà exploré le rapport entre les créatures et les humains dans Nos Voisins Les Hommes, le réalisateur Karey Kirkpatrick s’attaque désormais au célèbre mythe du yéti dans une histoire traitant de l’ouverture à l’autre. Il faut néanmoins un certain temps pour que le récit prenne véritablement son envol : bien que nécessaire, la première partie présentant le mode de vie des yétis souffre en effet de quelques longueurs qui seront vite balayées dès la rencontre tant attendue entre Migo et Percy, un reporter animalier en quête d’audience.

Comme souvent dans ce genre de production, les têtes blondes et le public plus âgé auront des niveaux de lecture différents. Si les premières riront de bon cœur devant les nombreuses chutes des yétis ainsi que devant l’énergie de Percy, les autres y verront une critique de l’ignorance et une mise en avant de la tolérance au travers de l’amitié naissante entre Migo et Percy. Plus encore, la remise en cause du rôle du chef des yétis s’avère être particulièrement pertinente (en tant que chef, a-t-il le droit de mentir pour protéger son peuple ?). Dommage toutefois que la conclusion soit assez vite expédiée pour laisser place à l’action.

Sans atteindre l’inventivité d’un Disney ou d’un Pixar, Smallfoot est tout de même constitué d’une belle facture qui mise essentiellement sur les jeux de lumière et de couleur. Il en ressort une certaine vitalité également transmise par la bonne humeur du casting vocal original (Channing Tatum, James Corden, Zendaya) et français (Marc Arnaud, Julien Doré, Amel Bent), forcément très à l’aise lors des chansons (que les allergiques se rassurent, elles ne sont pas envahissantes).

En Bref ! Sans être novateur dans le genre, Smallfoot parvient à nous transmettre sa joie de vivre avec ses personnages attachants et son message de tolérance. Si on lui décèle quelques défauts scénaristiques et narratifs, le long-métrage d’animation reste un divertissement familial tout à fait correct. Idéal pour patienter jusqu’à l’arrivée de l’hiver !

19.10.2018

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 19 jours

J'adore ce genre de dessins animés. Une belle histoire où j'ai beaucoup ri et c'est un film avec une belle leçon d'humanité. Un film pour tous les âges. N'ayant pas de petit enfants, je suis allé le voir seul, mais j'ai gardé mon âme d'enfant alors c'était parfait. Toutefois, j'aurais dû aller le voir en VO tant les voix interprétant les chansons françaises sont INSUPPORTABLES. On retrouve le même ton-son que dans la reine des neiges et les autres... D'ailleurs il y a un seul titre chanté en anglais et c'était juste parfait. (F-26.10.18)Voir plus


Autres critiques de films

Bohemian Rhapsody

First Man

A Star Is Born

L’ombre d'Emily