Seconde Chance Etats-Unis 2018 – 103min.

Seconde Chance

Critique du film

La revanche d’une sans-diplôme

Sven Papaux
Critique du film: Sven Papaux

Elle est virevoltante, lumineuse et alerte quand il est question de son travail. Son fiancé, Trey (Milo Ventimiglia), l’aime et tient à elle comme à la prunelle de ses yeux. Cette veinarde, c’est Maya (Jennifer Lopez), vendeuse dans un magasin en banlieue new-yorkaise. Un jour, au moment où la chance aurait dû lui sourire et l’emmener dans les hautes sphères de la société qui l’emploie, sa promotion est avortée au profit d’un candidat plus qualifié. Ses amies, autant dégoûtées qu’elle, vont l’aider à trafiquer son CV pour lui décrocher un entretien dans un prestigieux groupe cosmétique à Manhattan.

Un soupçon d’audace et un gros mensonge pour transfigurer un curriculum vitae vierge de certificat ou de diplôme, et Maya joue la chance de sa vie en matière de carrière professionnelle. Un nouveau départ basé sur un mensonge ou sur une justice morale ? Seconde Chance démarre avec une approche intéressante, avant de verser dans un récit mielleux, plein de bons sentiments et sans âme. À la barre du naufrage, Peter Segal (Match Retour) distille quelques petites séquences comiques qui sonnent comme des cris de détresse face à un script rocambolesque. Car oui, l’histoire prendra un détour inattendu, gros comme le nez au milieu de la figure, quand Maya rencontre Zoe (Vanessa Hudgens), la jeune fille adoptée par Anderson Clarke (Trent Williams), son nouveau patron.

Une lutte des classes où se greffe des retrouvailles mère-fille censées nous émouvoir. Tout cela sonne creux. Une vaste blague transformée en rom-com bien terne. Jennifer Lopez, très approximative dans sa partition, se débat dans un tourbillon de mièvreries, d’un mauvais goût à en faire pâlir les scénaristes de feuilletons les plus dégoulinants. Il n’y a que Leah Remini dans la peau de Joan, la meilleure amie de Maya, qui réussisse à maintenir la tête hors de l’eau. Seconde Chance est un message maladroit sur l’authenticité et l’honnêteté, noyé dans une écriture vide et paresseuse.

En bref !

Une vraie paresse. Seconde Chance manque d’incarnation, de fougue dans tous les compartiments. Son scénario douteux n’aide en rien et s’embourbe dans les tourments de la rom-com de bas étage. Traiter de la lutte des classes ou axer une histoire (irréaliste) entre une mère et sa fille biologique ? Seconde chance n’arrive jamais à se décider.

02.01.2019

1.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 1 mois

C'est très rare que je qualifie un film de cette manière là, mais sincèrement je ne peux pas le dire autrement : C'est nul, nul et nul ! Jennifer Lopez n'est absolument pas crédible. On ne croit pas a ses rires et encore moins à ses larmes. Un scénario misérable truffé de pub presque à chaque plan, avec longue pause sur la marque (on le sait, mais généralement c'est une fraction de seconde). C'est 1h44 de film publicitaire qui présente l'actrice sous un certain profil. C'est si mauvais que Je ne mets aucune étoile. (F-29.12.18)Voir plus


Autres critiques de films

Alita: Battle Angel

Dragons 3 : Le monde caché

Green Book

Cheney