Les oiseaux de passage Colombie, Danemark 2018 – 125min.

Cineman Movie Charts

Cineman Movie Charts: le jury, c'est toi!

  • chef-d'oeuvre
  • bon
  • moyen
  • passable
  • consternant

5

4

3

2

1

3

0

1

0

0

4.5

4 Avis des internautes

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 2 mois

“L’étreinte du serpent”

Dans la Colombie reculée des années 60, Rapayet souhaite épouser la belle Zaida. Mais la dot exigée par la communauté Wayuu à laquelle elle appartient dépasse ses modestes moyens. Pour faire fortune, le jeune homme se lance dans le trafic de drogue.

Une danse endiablée pour commencer, séance de lutte et leçon de séduction. La femme ouvre ses ailes pour que reculent ses prétendants. Les traditions sont respectées. Mais dans cette région isolée, des oiseaux de passage deviennent de mauvais augures. Anticommunistes, les hippies américains sèment les graines du capitalisme. La marijuana se substitue au café. L’herbe folle attise les esprits. Argent, vanité et convoitise enveniment les âmes, les étouffant telle l’étreinte du serpent. Dans cette histoire de la violence, la guerre est déclarée. Les frères d’hier sont les ennemis d’aujourd’hui. Les oiseaux ne se cachent plus pour mourir.

Invitation au voyage. Entre tragédie grecque et fresque ethnologique, le film, basé sur des faits réels, chante la naissance des cartels colombiens. Malgré son exotisme et ses longueurs, le discours est limpide, quasi-programmatique. La caméra cadre et enferme ses corrompus dans leur malheur. Avec le temps, la parole est oubliée au profit des armes, voitures, vêtements et logements neufs. Mirage au milieu du désert, une villa digne du Corbusier. Dans ce néant, le luxe se transforme en bunker, prison dorée prête à exploser.

7/10Voir plus

Dernière modification il y a 2 mois


Watchlist