Mon Bébé France 2019 – 87min.

Mon Bébé

Critique du film

Ma fille, ma bataille, ma passion

Prescilia Correnti
Critique du film: Prescilia Correnti

Qu’elle soit réalisatrice, actrice productrice ou encore scénariste, s’il y a une chose que Lisa Azuelos aime particulièrement ce sont les moments de vie intenses, les liens particulièrement forts qui unissent deux personnes. C’était vrai pour Un moment d’égarement, Une Rencontre ou encore Interrail, et c’est encore le cas avec son nouveau-né intitulé Mon bébé.

Dans le jargon, quand on dit qu’une mère est ultra-protectrice envers sa fille, on dit qu’elle est une mère-poule, à la limite de la suffocation ; qu’elle déborde tellement d’amour et d’énergie envers son enfant qu’elle finit par ne plus vivre que pour lui, donnant son corps, son âme, son cœur tout entier et sans retour à la chair de sa chair. Un lien maternel fort et puissant qu’il est difficile de décrire mais que Lisa Azuelos, la réalisatrice de Lol, se plaît à mettre en scène et à étaler tout du long. Parce que Mon bébé, c’est bien plus qu’une nouvelle comédie générationnelle supposée faire rire les plus petits comme les plus grands. C’est l’histoire d’une mère au foyer, énergique, voire trop, qui a un boulot plutôt sympa avec un groupe d’amies très soudées, qui vit dans un sublime appartement parisien avec son adolescente branchée et rebelle mais qui intérieurement est morte, vidée, apeurée par la décision de son enfant de quitter le foyer.

Malgré les nombreux clichés de la comédie générationnelle (instabilité sentimentale, premières amours et première fois, drogue, cigarette et binge drinking avec des parents plus ou moins ouverts sur la chose), le sujet en sous-texte reste passionnant. La cinéaste parvient avec une habileté déconcertante à passer de scènes burlesques, trashs, drôles à l’introspection et à la remise en question. À cela, on doit surtout applaudir l’incroyable prestation de son actrice principale Sandrine Kiberlain qui parvient à nous véhiculer son dynamisme follement impressionnant. Brillante, nature, vraie, l’actrice est une boule d’énergie qui parvient à porter le film à bout de bras.

En bref !

Mon bébé est un film vivant, aimant, qui prône ouvertement l’amour d’une mère pour son enfant. Pour la beauté de son sous-texte et de la prestation de son actrice principale, on lui passera avec plaisir ses quelques défauts et clichés issus de la comédie générationnelle.

14.05.2019

3.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 7 mois

“Au revoir les enfants”

Mère divorcée de trois enfants, Héloïse apprend que Jade, sa petite dernière, a été acceptée par une université québécoise. Bientôt, elle se retrouvera seule dans le grand appartement.

Les oisillons grandissent, s’envolent et quittent le nid. Coup de blues pour ceux qui restent. Lisa Azuelos se projette et raconte son histoire – qu’elle partage avec de nombreux parents – en faisant jouer sa propre fille – pas très bonne en passant. Y avait-il suffisamment matière pour en faire un long-métrage ? Héloïse repasse le bac ; Le divorce d’Héloïse ; Héloïse perd son téléphone ; Le papa d’Héloïse est malade ; Héloïse fête son anniversaire ; Héloïse couche le premier soir… Une succession de sketchs-chapitres attendus, donnant un film plus impressionniste que maîtrisé. Heureusement qu’il y a Sandrine Kiberlain pour relever le tout de la fadeur, apportant au plat une folie douce qu’elle mêle à ses rires, à ses larmes.

5.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 7 mois


Eric2017

il y a 7 mois

Un film sympa avec des bons dialogues pour Sandrine Kiberlain. Néanmoins, dans son ensemble...il n'y a rien de bien folichon. (F-24.03.19)


Autres critiques de films

La reine des neiges II

Le Mans 66

Joker

Doctor Sleep