L'invité Italie 2018 – 94min.

L'invité

Critique du film

Ce soir je dors chez vous

Clélia Godel
Critique du film: Clélia Godel

Deuxième long-métrage du réalisateur italien Duccio Chiarini, L’Invité raconte l’histoire de Guido qui, après une dispute avec sa fiancée Chiara, s’invite chez plusieurs amis pour squatter leur canapé dans l’espoir que leurs conseils parviendront à sauver son couple.

En couple depuis un certain temps, Guido (Daniele Parisi) et Chiara (Silvia D’Amico) semblent filer le parfait amour. Pourtant un jour, leur relation est ébranlée lorsque Guido évoque la possibilité de fonder une famille, tandis que Chiara commence à douter des sentiments qu’elle ressent. Les amoureux décident de faire une pause et Guido part se réfugier chez des amis. Sans le vouloir, il devient alors le témoin de la vie conjugale des autres couples et espère que cette expérience lui permettra de recoller les morceaux de sa propre histoire d’amour.

Énième comédie douce-amère racontant les difficultés des relations amoureuses, l’intérêt de L’Invité réside principalement dans les intrusions de Guido chez les autres couples. Si, au départ, le procédé démontre une certaine agilité, il s’enlise néanmoins assez vite. Répétitif et parfois brouillon, le récit ne progresse guère et la situation de Guido stagne, malgré quelques dialogues qui font mouche. Ces problèmes d’écritures plombent ainsi le rythme du film qui ne décolle malheureusement jamais.

Sans doute trop ambitieux, le scénario explore effectivement trop de thématiques différentes (professionnelles, relationnelles, familiales) sans jamais les aboutir pleinement, à l’exception peut-être du retour de Guido chez ses parents qui remet en perspective sa volonté de devenir père. Quant aux autres personnages, ils ne dégagent pas la même sympathie que le couple phare. Pire, les nombreux allers-retours vers les amis finissent par lasser tant leurs aventures personnelles éclipsent la relation principale, véritable force du film.

En recentrant l’intrigue sur le personnage de Guido et en condensant ses péripéties chez ses hôtes, le film aurait alors probablement gagné en efficacité et en finesse. Le réalisateur Duccio Chiarini aurait notamment pu poursuivre sa réflexion sur les concessions que chacun doit faire dans un couple pour atteindre le bonheur, au lieu de ressasser toujours les mêmes idées. Heureusement, la douce lumière romaine qui berce les scènes et les remarquables performances des comédiens redonnent du baume au cœur. Complices et fusionnels, Daniele Parisi et Silvia D’Amico nous feraient ainsi presque oublier les imperfections du long-métrage.

En bref !

À défaut de briller par l’originalité du sujet, L’Invité peut néanmoins compter sur la sympathie de ses acteurs principaux pleinement investis dans leurs rôles. Mais le film est toutefois vite rattrapé par ses problèmes scénaristiques qui le rendent trop confus et qui le dénudent de tout intérêt.

17.06.2019

2.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Bad Boys for Life

1917

Bombshell

Jumanji: Next Level