CH.FILM

L'Apollon de Gaza Canada, Suisse 2018 – 78min.

L'Apollon de Gaza

Critique du film

L'Apollon de Gaza

Sven Papaux
Critique du film: Sven Papaux

Nicolas Wadimoff se lance à la recherche d’une statue découverte au large de Gaza, en 2013. Nommée « L’Apollon de Gaza », la statue antique est un héritage plus important qu’on ne le pense pour sa dimension politique et historique.

Un pêcheur, des politiciens, des archéologues et même un bijoutier, tous sont aux aguets pour s’emparer de la statue si convoitée. Une statue de bronze qui aurait été importée d’Egypte illégalement et abandonnée pour éviter de se faire écrouer. Mais qui sont ces trafiquants, ces passeurs ? La valeur marchande d’une telle pièce est énorme, mais difficilement vendable. Un trésor qui appartient au gouvernement, pour son aspect historique. Et puis la statue disparaît d’un claquement de doigts, elle s’évanouit dans les entrailles d’un pays qui y voit son renouveau, une pub mondiale pour un pays souillé par la guerre. Wadimoff court après cette statue, mais se résigne rapidement. La tension y est palpable, mais les enjeux sont ailleurs. Gaza et son gouvernement se frottent les mains : une figure emblématique de la mythologie grecque pour redorer le blason d’un pays qui plie sous les bombes. Complot sioniste en toile de fond.

La mythologie grecque au service d’un peuple gazaouis aux abois. Un signe du ciel, une statue à la portée politique incroyable. L’Histoire passe en second plan, le pays part à la (re)conquête d’un héritage datant d’Alexandre le Grand. Le sable a recouvert le mythe, Apollon devient évanescent au milieu des discours politisés. Wadimoff en fait une histoire intéressante, la berce d’idées reçues, de mensonges. Un chemin de traverse qui se transforme en complainte, avec un léger détour vers Israël. L’ennui prend le dessus, la curiosité disparaît, comme son sujet principal.

En bref !

Nicolas Wadimoff construit son film en fable, où le Mont Olympe érige les plus grandes attentes pour un peuple au bord du précipice. Apollon comme sauveur de la nation : un prétexte pour évoquer une crise politique, un ras-le-bol. Intéressant dans un premier temps, et barbant dans un second temps.

15.05.2019

2.5

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

il y a 1 mois

“Dans le secret des dieux”

En août 2013, une statue d’Apollon est découverte au large de Gaza. Son état de conservation extraordinaire suscite convoitises, interrogations et controverses. Depuis, plus rien, le bronze a disparu.

Où l’Apollon a-t-il été repéché ? Par qui et comment ? Qui le détient aujourd’hui et pourquoi le cache-t-il ? La caméra explore le temps et mène l’enquête avec finesse et poésie. Archéologues, experts, religieux, ministre et faussaires « repentis », se succèdent pour témoigner. Ils l’on vu, touché ou pas. Les mensonges s’accumulent dans « ce pays où il n’y a pas de place pour la vérité ». Et si cet événement n’était que mythologie ?

L’enjeu dépasse la question de ce dieu des arts et de la beauté. Dans cette odyssée impossible, le conflit reste présent. L’occupation, les postes-frontières et la menace des bombes scandent le quotidien des Gazaouis. Aussi, le patrimoine méditerranéen devient une guerre commerciale et politique. Car un pays sans histoire ne possède pas d’avenir.

7/10Voir plus

Dernière modification il y a 1 mois


SuperKek

il y a 1 mois

Intéressant. À voir pour tous ceux qui cherchent un regard différent sur cette région du monde.

Dernière modification il y a 1 mois


Lele

il y a 1 mois

Un beau film, qui réussit le pari de nous tenir en haleine quant au destin de cet Apollon sans jamais nous faire perdre de vue le contexte politique de Gaza.


Autres critiques de films

Aladdin

Pokémon : Détective Pikachu

John Wick: Chapter 3 – Parabellum

Avengers: Endgame