CH.FILM

Insulaire Suisse 2018 – 92min.

Insulaire

Critique du film

L’héritage d’un Robinson Crusoé suisse

Clélia Godel
Critique du film: Clélia Godel

Réalisé par le cinéaste lausannois Stéphane Goël (Prud’hommes, Fragments du Paradis), Insulaire nous emmène au milieu du Pacifique, sur l’île chilienne Robinson Crusoe, à la rencontre des descendants d’une colonie fondée par un aristocrate suisse à la fin du 19e siècle. Un voyage saisissant qui aborde les vulnérabilités de l’insularité avec beaucoup de tendresse.

L’image du drapeau suisse flottant à côté de celui du Chili peut faire sourire et pourtant, elle témoigne du fort impact qu’a laissé cet aristocrate bernois sur l’île. Tel un fantôme, Alfred von Rodt renaît dans ce film avec la voix grave de Mathieu Amalric et nous narre son expérience, sa première impression de l’île, ses doutes et ses espoirs de pouvoir reconstruire une vie où l’océan remplacerait les Alpes. Les envolées lyriques inspirées des lettres écrites à sa famille se joignent ainsi aux sublimes images qui attestent des merveilles de ce bout de terre essentiellement composé de pentes abruptes.

Aujourd’hui, les descendants de von Rodt continuent de promouvoir les valeurs transmises par les premières communautés telles que le courage, l’obstination et l'entraide, en particulier quand la nature se déchaîne comme lors du tsunami de 2010 qui a détruit une grande partie des habitations. Malgré l’austérité de l’île, les personnalités rencontrées par Stéphane Goël gardent un grand sourire qui les rend très attachantes. On regretterait presque que le documentaire ne les ait pas suivies plus longtemps (le tournage s’étant déroulé uniquement sur deux mois).

Mais si la petite communauté paraît épanouie, elle reste néanmoins consciente des difficultés qu’elle va devoir affronter dans le futur. Entre sa population qui augmente et les ressources de l’île qui stagnent, elle se pose finalement les mêmes questions qui se soulèvent dans le monde entier à propos de l’émigration et de l’écologie. L’île ayant également beaucoup de mal à couper le cordon avec le Chili, le documentaire illustre parfaitement le paradoxe qui entoure toute forme d’insularité : le perpétuel équilibre entre la volonté d’autonomie et la constante dépendance du continent.

En bref !

En tissant constamment des liens entre passé et présent, Insulaire brosse le portrait de cette petite communauté qui ne cesse de construire son identité sur une terre aussi magnifique que dangereuse. Un documentaire passionnant emmené par l’incroyable histoire de ce colon suisse.

11.03.2019

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Captain Marvel

Green Book

Us

Astérix - Le secret de la potion magique