Au bout des doigts France 2018 – 106min.

Résumé

Au bout des doigts

genre
Drame

Au milieu du brouhaha entêtant de la gare, une musique s’élève : le prélude et fugue n°2 en do mineur de Bach. Mathieu Malinski (Jules Benchetrit), 20 ans, sweat à capuche et jean troué, donne vie au célèbre morceau. La musique et lui ne font qu’un. La musique est son secret, un sujet dont il n’ose pas parler dans sa banlieue. Il traîne avec ses potes Kevin et Driss à monter des coups plus ou moins risqués, veille sur son petit frère David pour qu’il ne se laisse pas influencer par de mauvaises personnes, aide sa mère quimultiplie les travails depuis que son père les a abandonnés.
Alors qu’un des coups de Mathieu vire au cauchemar le menant aux portes de la prison, Pierre (Lambert Wilson), directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique l’en sort en échange d’heures d’intérêt général comme homme de ménage au Conservatoire. Mais Pierre a une toute autre idée en tête… Il voit en Mathieu un futur grand pianiste. Mathieu entre dans un nouveau monde dont il ignore les codes. Il rencontre Anna, une jeune violoncelliste, dont il tombe amoureux et qui lui semble inatteignable. Il suit les cours de l’intransigeante « Comtesse » (Kristin Scott Thomas). Pierre croit de plus en plus au génie de Mathieu au point qu’il va mettre en jeu son poste au Conservatoire en l’inscrivant au concours international de piano pour le “prix de l’excellence”. Le pari de Pierre sera-t-il récompensé ? Mathieu acceptera-t-il d’aller vers son destin ? Qui des deux sera sauvé ? [Communiqué de presse]

Casting

Réalisateur

Date de sortie

Romandie: 26 décembre 2018

Bandes-annonces, vidéos & images

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Eric2017

il y a 3 mois

Une histoire, un film cousue de fil blanc et donc sans surprise. Malgré cela, je l'ai regardé avec un grand plaisir et je ne me suis jamais ennuyé. Kristin Scott Thomas est comme à son habitude parfaite et rayonnante, Lambert Wilson reste un plaisir. Quant au jeune Jules Benchetrit il a encore du chemin à faire. C'est encore trop tôt pour lui porter une appréciation sur la base de ce film. (G-30.12.18)Voir plus

Dernière modification il y a 3 mois


CineFiliK

il y a 3 mois

« Fausses notes »

Alors qu’il joue du Bach sur un piano offert au milieu d’une gare, Mathieu, 20 ans, est repéré par Pierre Geithner, directeur du Conservatoire de Paris. Impressionné par son talent, celui-ci lui propose de se former. Mais difficile d’accepter cette main venue d’un autre monde quand on n’est qu’un petit voleur de banlieue.

Mathieu va-t-il oublier ses appréhensions et saisir la chance de sa vie ? Pierre saura-t-il surpasser les préjugés de ses pairs pour élever son poulain jusqu’au point d’orgue ? La mélodie du bonheur est connue et tourne vite à la mélopée. Sur une partition plus qu’usée, les acteurs jouent leurs gammes des deux mains – merci aux doublures –, s’accordant pour faire vibrer la corde sensible. Mais, en dépit de leur classe, ni Kristin Scott Thomas ni Lambert Wilson, en faux durs et sévères, ne suscitent les trémolos. Quant au jeune Jules Benchetrit, sa gueule d’angle fait ici pâle figure. Et ce n’est pas en jouant du Rachmaninov, un sweat à capuche sous un veston, que la modernité éclate derrière le classique. En l’absence d’un véritable compositeur, les violons sucrés de ce concerto de Noël sentent surtout le sapin.

4.5/10Voir plus

Dernière modification il y a 3 mois


vincenzobino

il y a 3 mois

On ne choisit pas sa famille
Matthieu a le parfait profil de la graine de voyou, passant ses journées à commettre des petits délits et vols. Pourtant il possède un don rare comme pianiste sans avoir la moindre théorie. Alors qu’il joue sur un piano libre en gare, Pierre le directeur du conservatoire de Paris est subjugué par cette virtuosité et va lui proposer un deal pour mettre fin à son casier criminel : l’inscrire au concours national qui depuis bien des années se refuse à son conservatoire. Anna une jeune contrebassiste et une Comtesse virtuose doivent l’aider. Mais Pierre est-il vraiment sincère? Et comment braver un règlement pourtant clair?
La perle musicale annoncée débarque enfin chez nous. Les premières critiques s’avéraient désastreuses de par un mélange de genre incohérent. Je ne partage pas tout à fait ce point de vue.
Il est plus qu’évident qu’un tel cas pratique semble impossible et que la motivation de Pierre très vite devinable ne relève aucune surprise. Pourtant, la satire sur la rigueur des conservatoires est assez éloquente et, au final, propose bien des surprises.
Mais rien qu’en fermant les yeux sur ses incohérences et en écoutant Liszt, l’on est sur un plan musical totalement subjugué; sur un plan cinématographique, l’on demeure néanmoins un peu sur notre faim au final.
Se laisse voir toutefois...Voir plus


Watchlist

Séances Au bout des doigts

Malheureusement, le programme n’a pas encore été porté à notre connaissance. Nous vous le communiquerons dès que possible.

Louez des films recommandés

Teleboy
Hollystar

Dès à présent dans les salles 6 sur 59 Films