Lucky Etats-Unis 2017 – 88min.

Lucky

Critique du film

Lucky

Adrien Kuenzy
Critique du film: Adrien Kuenzy

Dans une ville désertique, Lucky, un nonagénaire libre et solitaire, s’éloigne peu à peu de son entourage pour se livrer à une profonde introspection…

Premier film réalisé par l’acteur John Carroll Lynch (Shutter Island, Gothika), Lucky est poignant, attendrissant et rend un bel hommage à l’acteur Harry Dean Stanton (Paris, Texas), décédé il y a peu. D’ailleurs le titre Lucky n’est autre que le surnom du héros qu’il incarne, un homme à la beauté crépusculaire et au visage marqué par une longue vie dont on ne sait presque rien jusqu’aux dernières images. Lucky est un être mélancolique et en décalage avec son temps ; à travers ses questionnements existentiels, le spectateur se fait délicatement témoin du quotidien de celui qui cherche inlassablement un sens à sa vie. La mise en scène est vertigineuse et laisse une place majestueuse à la corporéité d’un personnage empreint de rêveries ; elle révèle la routine que le vieil homme impose quotidiennement à son corps – de la toilette à la gymnastique – tout comme elle octroie une place à la grandeur des paysages qui l’illuminent. Le personnage résiste à la froideur du monde moderne et se laisse éblouir par l’univers qui l’entoure, tout en le questionnant. Rattaché au pragmatisme que son quotidien lui impose, son ouverture d’esprit lui donne pourtant peu à peu les précieuses clefs du passage vers une liberté certaine…

11.12.2017

4

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

CineFiliK

“La bonne étoile”                                                             

Dans une ville perdue au milieu du désert américain, le vieux Lucky se contente de sa routine quotidienne. Une chute sans gravité l’incite néanmoins à s’interroger sur le temps qui lui reste.

Dans ce western sans action, les tortues terrestres ont remplacé les chevaux, les bandits sont devenus des avocats vertueux et c’est sur les cigarettes que l’on tire plus vite que son ombre. Corps rachitique, joues creusées et cheveux trop longs, Lucky a tout du parfait cow-boy fatigué sous son chapeau usé. Mais, son doux regard reste vif, perçant les failles de l’existence. Loup solitaire, mais pas isolé, il suscite la bienveillance et l’amitié de la communauté environnante.

Pas de quoi vibrer plus que de raison, mais un hommage émouvant et prémonitoire à l’éternel second, Harry Dean Stanton. A 91 ans, l’homme quitte la scène sur un sourire en ayant décroché enfin un premier rôle.

6.5/10

Dernière modification: December 18, 2017 08:31

Voir plus

Lucky 3

Dwarfy

Film tres touchant plein d'humanité

Lucky 5

echo1947

Long et déprimant de voir ce vieillard enfumé tenant de propos de fin de vie.

Lucky 1

Autres critiques de films

Black Panther

Pentagon Papers

The Shape of Water

3 Billboards, les panneaux de la vengeance