Cern et le sens de la beauté Italie 2017 – 75min.

Cern et le sens de la beauté

Critique du film

Il senso della bellezza

Adrien Kuenzy
Critique du film: Adrien Kuenzy

Quatre ans après la découverte de la particule de Higgs, le CERN est au début d’une nouvelle expérience extraordinaire…

Le documentaire fait voyager à travers le temps et l’espace, dans l’un des plus prestigieux laboratoires du monde, le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire ; une entrée dans le quotidien de scientifiques qui étudient l’état de la matière un millionième de seconde après le Big Bang et qui tentent de reproduire cet état à travers une expérience des plus capitales. Ainsi la préparation de la démonstration fait joyeusement monter la tension dramatique pour le spectateur, qui espère ainsi assister à d’incroyables révélations. Si l’exercice est bien évidemment trop court pour véritablement expliquer les détails, il met en réseau des êtres humains aux différentes origines, conjuguant certitudes scientifiques et croyances religieuses, dans un milieu qui grandit en grande partie grâce à la force de l’intuition…

Au même titre que l’art ? La science est-elle belle ? C’est la question que pose aussi le film, donnant au spectateur un large éventail de réponses, de l’artiste illuminé au plus rationnel des scientifiques. « Si la solution est simple et que vous n’avez plus rien à enlever, si c’est comme réduit à l’essentiel, c’est ça la beauté pour moi… », révèle par exemple un des collaborateurs. Entre les entretiens, la musique et les images grandioses de la matière en mouvement, le film ne parvient malheureusement pas à dépasser le simple reportage, restant à la fois trop informatif et illustratif dans son traitement du récit…

16.04.2018

3

Votre note

Commentaires

Vous devez vous identifier pour déposer vos commentaires.

Login & Enregistrement

Autres critiques de films

Ready Player One

Lady Bird

Red Sparrow

Taxi 5